12 563 personnes connectées

Ce photographe immortalise des sans-abris pour rappeler au monde qu’ils n’en restent pas moins des êtres humains

Les sans-abris sont nombreux dans nos sociétés et pourtant, bien trop souvent, ils sont laissés pour compte et ignorés par les autres. Aaron Draper a donc voulu montrer au grand jour le visage de ces hommes et femmes qui vivent au plus près de nous et qui souffrent souvent en silence. Cette série de portraits intitulée “Underexposed” (“Sous-exposés”) nous rappelle que ces personnes souvent négligées par la société sont des humains comme nous. Une belle initiative pour montrer la pauvreté du monde en toute dignité.

« L’objectif de « Sous-exposés » est de rendre les sans-abris visuellement le plus attrayant possible dans une société qui est exigeante visuellement »

homme-rue-musique

 

« En ce qui concerne l’activisme social, tu sensibilises un plus large public en communiquant l’espoir plutôt que le désespoir »

homme-outils-maison-rue

 

« Je me sers de l’éclairage comme d’un moyen d’intéresser le spectateur aux sujets qui posent pour « Sous-exposés »… « 

homme-ok-cigarette

 

« … et qui me donnent de l’espoir. »

homme-nature-fleur

 

« Lorsque quelque chose est sous-exposée, cela signifie qu’il lui manque de la lumière, il y a peu de détails dans l’ombre »

homme-musique-guitare

 

« L’utilisation d’un stroboscope m’aide à éclairer les sujets, les mettre en lumière pour que les autres les voient et les apprécient »

homme-lecture-priere

 

« Si je suis capable de modifier la façon dont une personne perçoit les sans-abris, je considère que ma série est un succès »

homme-foule-musique

homme-cafe-rue

homme-bibliotheque-livre

homme-anture-legume

homme-animaux-escalier

homme-amerique-sans-abris

groupe-sans-abris-rues

femme-rue-froid

femme-manche-rue

enfant-seul-dortoir

couple-canape-sans-abris

vieil-homme-rue

vieil-homme-ciel

lumiere-sans-abris

homme-velo-rue

vieil-homme-bord-route

 

 

Voici une petite vidéo qui explique (en anglais) tout le processus et le but de « Sous-exposés » : 

Ces portraits authentiques nous ont vraiment touchés ! Les visages de ces sans-abris racontent à eux seuls une histoire bouleversante. À la rédaction, ces photographies nous ont rappelé une autre série de clichés tout aussi magnifique qui dévoilait avec talent des sans-abris en noir et blanc. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le travail du photographe Aaron Draper, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à son site internet. Quelle photo vous a le plus touché ? Celle de la petite fille dans un foyer ou celle de l’homme jouant de la guitare devant des passants ? Une autre ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux