12 600 personnes connectées

Portrait de Frank Miller, ce scénariste de talent à l’origine des plus grands comics de notre époque

Dessinateur et scénariste de génie, Frank Miller est un artiste accompli qui a su se diversifier au fil des ans. Créateur de Sin City et Elektra, il a signé des opus chez les deux plus grands éditeurs de comics que sont Marvel et DC. Producteur et réalisateur à ses heures, il sera derrière la caméra pour l’adaptation de sa propre bande dessinée, Sin City. Touche-à-tout insatiable, il participera même à la création de jeux vidéo comme Robocop. Découvrez l’histoire de ce géant qui a laissé une trace dans le monde de l’art.

Frank Miller est âgé de 21 ans lorsqu’il quitte Montpelier dans le Vermont pour aller travailler pour l’éditeur Gold Key. Il démarrera sa carrière en dessinant le numéro 84 de The Twilight Zone, une adaptation d’une série télévisée du même nom. Le dessinateur a toujours reconnu une intérêt certain pour les armes à feu et la violence qu’il mettra d’ailleurs à profit plus tard. C’est sans difficulté qu’il commença par la suite à travailler pour DC Comics sur des comics de guerre comme Weird War Tales ou encore The Unknown Soldier.

The Unknown Soldier

L’artiste ne se contentera pas de travailler pour un seul éditeur et décidera d’élargir ses horizons avec de nouveaux héros. Il ira donc trouver Jim Mooney, qui travaille à l’époque pour Marvel Studios et notamment The Spectacular Spider-Man et produira deux volets très remarqués. Il réalisera aussi Warlord of Mars qui ne connaitra pas le succès escompté car étouffé par la création d’Elektra, un personnage de l’univers Daredevil.

Considéré comme l’un des coups de crayons les plus importants de l’histoire du héros aveugle, il en deviendra bientôt le scénariste. En effet, sa contribution à l’évolution du héros Daredevil et de son univers a été saluée par le public et la critique. Il créera 42 épisodes dans lesquels l’homme sans peur découvrira de nombreux nouveaux éléments comme la tueuse à gages, Elektra. Nombre de ses idées ont été reprises dans le film Daredevil de 2003 avec Ben Affleck, connu surtout pour être l’une des pires adaptations de l’histoire du cinéma.

Sin City

Créatif jusqu’au bout, Frank Miller ne mettra pas seulement les idées des autres sur papier, il créera aussi ses propres séries. Sin City et 300 sont les deux exemples les plus représentatifs de cet imaginaire luxuriant. Adaptés tous deux au cinéma et dotés d’un casting impressionnant, ils ont permis de faire découvrir le travail de Miller à un très large public. Avec un univers noir unique, Miller peut se rendre sur différents terrains sans craindre une perte d’inspiration.

La renommée de Frank Miller en tant qu’artiste est telle, qu’il se verra confier l’écriture de scénarios comme ceux de Robocop 2 et 3. Il coréalisera Sin City en 2005 avec l’aide de Robert Rodriguez, puis la suite en 2014, Sin City : J’ai tué pour elle. Il travaille actuellement sur une suite qui devrait sortir en 2017. Lors de la sortie de sa première adaptation en 2005, il créait une nouvelle série sous le label All-Star de DC qui mettait en scène l’équipe de Robin créée par Batman.

300

On l’aura compris, Frank Miller possède plusieurs cordes à son arc et excelle dans plusieurs domaines. Avec ses romans noirs passant par la science-fiction et le fantastique, il s’est trouvé un public de fans inconditionnels. Il n’est pourtant pas le seul dont le travail a influencé toute une génération d’amateurs de ce style de littérature, Isaac Asimov et ses 3 lois de la robotique a, lui aussi, révolution son genre.

La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille

— Khalil Gibran