13 381 personnes connectées

Un exemple à suivre : San Francisco sera une ville sans déchet dès 2020

UNE-SAN-FRANCISCO-DECHET

C’est une petite révolution qui pourrait avoir son importance. La ville de San Francisco a en effet décidé d’interdire le polystyrène à partir de 2017. Une fois de plus, l’agglomération californienne affirme son objectif de devenir une ville sans déchet d’ici 2020.

En interdisant la commercialisation de produits conçus à base de polystyrène, San Francisco cherche à améliorer son espace urbain ainsi qu’à préserver la santé de sa population. Bien que le polystyrène soit communément connu pour ses propriétés d’isolation et son utilisation dans l’artisanat thermique, celui-ci est également présent dans de nombreux objets de notre quotidien tels que les tasses à café, les emballages alimentaires ou encore les bouées de piscine.

RECYCLAGE-SAN-FRANCISCOMalgré sa texture légère, celui-ci est incroyablement lent à se décomposer et termine souvent son cycle de vie dans l’océan, tout comme 86 % des plastiques non recyclés. Le produit est ainsi ingéré par des organismes marins et se retrouve donc dans notre chaine alimentaire. Le problème, selon Robert Reed, chef d’un projet environnemental local, est que « peu de gens se soucient d’apporter leurs déchets recyclables, et quand ils le font, ils ne sont généralement pas en assez bon état pour être réutilisés ».

Cette réforme se situe donc dans la continuité des actions proposées par la ville depuis 2007. Plusieurs réformes environnementales, notamment l’interdiction de transports des containers de polystyrène, ont été adoptées par une centaine de villes américaines. Cependant, celle-ci est de loin la plus extrême du pays en matière de protection environnementale et réaffirme ainsi l’ambition de faire de San Francisco une ville sans déchet à l’horizon 2020.

PONT-SAN-FRANCISCO

Mais cette action environnementale ne semble pas plaire à tout le monde : « Tous les emballages laissent une empreinte environnementale », a ainsi déclaré Tim Shestek, directeur principal d’une firme de fabrication de produits chimiques. De plus, le polystyrène est réellement plus écologique que certains produits biodégradables, car son poids léger produit des émissions de carbone moins importantes pendant le transport.

San Francisco via Shutterstock
San Francisco via Shutterstock

Toutes ces démarches pourraient donc permettre à San Francisco de réaliser son objectif écologique d’ici 2020 tout en permettant aux habitants d’améliorer leur qualité de vie. Pour continuer à apprécier cette superbe ville, n’hésitez pas à venir planer au-dessus de la Californie en admirant cette vidéo.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux