13 305 personnes connectées

Lumière sur le manga Pokémon, cette adaptation sombre de l’univers de la célèbre saga

Qui ne connait pas Pokémon ! Que ce soit au travers des jeux vidéo ou du dessin animé, cette licence vous a donné envie de devenir dresseur ou d’avoir votre propre Pikachu. Mais saviez-vous que Pokémon avait également été adapté en manga ? Contrairement à ce que vous pouvez croire, il est loin d’être une retranscription fidèle des aventures de Sacha. SooGeek vous fait découvrir les grandes différences entre le dessin animé et le manga dérivés de la plus grande épopée du jeu vidéo. 

 

Le personnage principal

pokémon-red

 

La première et la plus grande des différences qui existent entre le dessin animé et le manga tourne autour de son personnage principal. Si vous avez connu la série à travers les aventures de Sacha, le manga suit quant à lui un dresseur redouté que vous avez affronté au fond du Mont Argenté dans les versions Or et Argent : Rouge (Red dans la version originale). Assez arrogant, il va, après une défaite contre un Pokémon légendaire, se rendre chez le Professeur Chen qui lui confie Bulbizarre et une mission : remplir le Pokédex. Un départ loin de celui de Sacha l’impatient qui veut devenir Maitre Pokémon et qui se voit confier Pikachu. Et comme Sacha, Rouge a un rival qui est le petit-fils du professeur : Bleu. Cependant, dans la première édition française du manga, le héros s’appelait bien Sacha et son rival Régis, comme dans le dessin animé. Et en plus de Red, chaque nouveau jeu adapté est l’occasion de suivre un nouveau personnage tout en continuant de raconter l’épopée des héros précédents.

 

Les Pokémon KO pour de bon

pokemon-ko

 

Dans le dessin animé ou dans le jeu, si vos Pokémon perdent tous leurs points de vie, ils sont incapables de combattre tant que vous ne les avez pas soignés. Mais dans le manga, il vaut mieux que vous fassiez très attention à votre équipe. Car si un Pokémon est éliminé en combat, il meurt définitivement. De manière générale, le manga est plus violent que la série et n’hésite pas à faire du mal aussi bien aux personnages qu’aux Pokémon, quitte à trancher en 2 un Arbok. Un choix plus réaliste mais aussi bien plus cruel qui n’est jamais montré directement car le manga est quand même destiné à un jeune public.

 

Des actes criminels à tout va

pokémon-criminel

 

Afin d’écraser l’amour et la vérité, afin d’étendre notre pouvoir jusqu’à la Voie lactée… La célèbre phrase d’introduction de la Team Rocket n’a jamais été aussi vraie que dans le manga. Le monde de Pokémon est bien plus cruel qu’il en a l’air dans le dessin animé. Si quelques personnages sont confrontés à des soucis face à la Team Rocket, ceux de la version papier peuvent être victimes d’actes criminels allant du vol de Pokémon au harcèlement en passant par des attentas. Et si ces crimes peuvent être commis par des individus et des organisations variées, celle qui revient le plus souvent est évidemment la Team Rocket.

 

La Team Rocket

pokemon-team-rocket

 

Loin des 2 boulets que sont Jesse et James dans l’anime, la Team Rocket est une organisation très poussée qui n’hésite pas à apparaître à de multiples reprises dans le manga. Vous vous souvenez peut-être d’ailleurs de son chef, Giovanni, évoqué dans les premières saisons du dessin animé. Mais elle compte d’autres membres dans ses rangs, des membres bien plus étonnants car vous les avez croisés dans les versions Rouge et Bleue. Ces méchants dont vous ignorez les mauvaises intentions sont 4 champions d’arène : Major Bob (champion de l’arène de Carmin-sur-Mer), Morgane (championne de l’arène de Safrania) et Koga (champion de l’arène de Parmanie et membre du Conseil des 4 dans les versions Or et Argent). Ces rangs ont aussi compté par le passé Auguste, champion de l’arène de Cramois’île.

 

Les clins d’œil aux jeux

pokemon-reference

 

Avant tout pensé comme une manière de prolonger l’expérience du jeu, le manga Pokémon n’hésite pas à réveiller votre âme de joueur en glissant au gré des pages des références à certains détails vus dans le jeu. C’est ainsi que dans le manga Noir et Blanc, les héros rencontrent N et des personnages voulant rendre leur liberté aux Pokémon. Dans les chapitres avancés du manga, Rouge possède la même équipe que celle que vous affrontez dans le jeu, composée de Florizarre, Pikachu, Mentali et Ronflex (il y a également un Tartard et un Ptera). Vous pouvez aussi découvrir à quoi ressemble en détail le fan-club Pokémon de Carmin-sur-Mer, les starters de première génération, le combat contre le Conseil des 4 et même l’évocation des Pokémon légendaires. Tandis que dans la série, si certains détails peuvent rapidement être évoqués, les références faites aux jeux sont plus rares.

 

S’il existe des différences entre les 2 adaptations, le manga et le dessin animé Pokémon présentent à leur manière tout ce qui fait le charme de l’univers des petits monstres tout en ciblant un public précis. Le dessin animé vise un public plus jeune tandis que le manga s’adresse avant tout à ceux qui ont joué aux jeux vidéo. Et il leur offre une vision plus réaliste de ce monde fantastique que nous côtoyons depuis l’enfance et qui n’est pas toujours rose. Préférez-vous le dessin animé ou le manga Pokémon ?

Ces articles vont vous plaire

Castelmoron-d’Albret, en Gironde, est la plus petite commune de France avec ses 8 petites rues

— @DailyGeekShow