13 252 personnes connectées

Plus fort que la grippe : cet épisode de Pokémon a envoyé 700 enfants à l’hôpital !

Alors que la Pokémania gagne progressivement le monde, elle bat déjà son plein au Japon depuis plus d’un an lorsque le dessin animé diffusé par TV Tokyo apparaît pour la première fois le 1er avril 1997, sur les télévisions japonaises. Tous les enfants ont les yeux rivés sur leurs écrans pour découvrir les aventures de Sacha. Malheureusement, le 16 décembre de la même année, un épisode envoie 700 enfants à l’hôpital…

 

L’épisode en question était le numéro 38 de la première saison, Denno Senshi Porygon, ou Soldat électrique Porygon. Cette fois, Sacha et ses amis vivent une aventure toute particulière, car ils voyagent à l’intérieur d’un transmetteur de Pokémon. En effet, en arrivant dans la prochaine ville, Sacha souhaite soigner son Pikachu blessé. Mais l’infirmière Joëlle lui explique que la machine pour transférer les Pokémon d’un endroit à un autre (l’équivalent du système de stockage dans les jeux) est dysfonctionnelle. Un Pokémon envoyé précédemment n’est jamais arrivé à sa destination !

 

cm-pokedanger-ko

 

Le professeur ayant créé le système est appelé et ce dernier tente de comprendre ce qui ne va pas avec la machine alors que Pierre émet l’hypothèse que le système est peut-être infecté par un virus. Après quelques péripéties, le groupe d’amis retrouve le laboratoire du professeur et ce dernier est absent. Soudain, la tête géante du professeur apparait en hologramme et il explique qu’ils doivent pénétrer dans la machine de transfert. Une fois à l’intérieur, on découvre que la cause du dysfonctionnement, c’est bien entendu la Team Rocket ! Porygon, le Pokémon digital en est le témoin, la Team Rocket empêcherait les Pokémon d’être transférés et les volerait au fur et à mesure.

 

cm-pokedanger-porygon

 

Après plusieurs réflexions et affrontements arrive le moment fatidique ayant causé tant de problèmes. Vers la fin de l’épisode, Pikachu utilise l’une de ses attaques électriques pour faire exploser des missiles. Mais étant donné que ce sont des missiles virtuels (ils sont alors toujours dans la machine), une explosion de flammes ne serait pas logique. Du coup, les animateurs ont voulu donner l’effet d’une explosion digitale en faisant alterner un écran turquoise et un écran rouge vif de façon très rapide et répétée. Et là, c’est le drame.

 

cm-pokedanger-seizure

 

Des centaines d’enfants dans tout le Japon s’évanouissent, d’autres ont des douleurs oculaires et perdent temporairement la vue alors que certains sont nauséeux et plus rarement, souffrent de crises d’épilepsie et de convulsions. Même si on ne pourra jamais savoir le nombre exact d’enfants touchés par ce phénomène, 685 enfants (375 filles et 310 garçons) répertoriés sont reçus à l’hôpital suite à cette scène. Alors que beaucoup se remettent dans les heures ou jours qui suivent, d’autres, moins chanceux, développent des problèmes neurologiques, principalement de l’épilepsie.

 

ATTENTION : La vidéo suivante est la fameuse scène en question. Faites donc très attention si vous voulez la visionner et ne le faites en aucun cas si vous êtes sensible à la lumière des écrans ou souffrez de problèmes neurologiques tels que l’épilepsie.

 

 

Coup de tonnerre dans les médias, baptisant le phénomène de Pokémon Shock et plombant l’image de la chaîne TV Tokyo, de Nintendo et surtout de Pokémon. Alors en pleine explosion, les stocks en bourse de Nintendo en souffrent dès les premières annonces médiatiques et la série est enlevée de la diffusion télévisée pendant quatre mois afin de découvrir la source exacte du mal et de vérifier que le reste des épisodes prévus ne contiennent en aucun cas de scènes similaires. Lorsque la série revient, plusieurs changements ont été faits, notamment dans le générique pour assurer des animations plus douces.

 

cm-pokedanger-shock

 

Avant chaque épisode, un message d’alerte prévient les spectateurs que le problème est réglé, mais qu’il faut rester vigilant et regarder la télévision à une bonne distance et dans une pièce bien éclairée. L’incident eut l’effet bénéfique de relancer le débat sur les crises d’épilepsie et de faire changer le fonctionnement de vérification dans l’industrie de l’animation. Cela dit, cela n’empêchera pas la même chose d’arriver chez Les Simpson et South Park. Mais au final, il faut aussi se rappeler que plus une série est populaire, plus il y a de risques d’avoir des spectateurs naturellement sensibles à l’épilepsie dans son public. Le pauvre Porygon, star de l’épisode, ne sera plus jamais montré.

 

Ce phénomène unique de Pokémon Shock fut une catastrophe non seulement pour les enfants et leurs familles, mais pour l’image de Pokémon, Nintendo et TV Tokyo. L’épisode jamais diffusé depuis a au moins eu le mérite de renforcer les mesures prises par les animateurs dans les dessins animés pour assurer que l’incident ne se reproduise plus. Aviez-vous déjà entendu parler de ce Pokémon Shock ?

500 millions de tweets sont envoyés chaque jour.

— Twitter