13 635 personnes connectées

7 grands mystères qui vous feront regarder le monde des Pokémon d’un autre œil

Des dizaines de millions d’unités vendues après sa première sortie en 1996, Pokémon conserve toujours quelques mystères bien gardés. Difficile de croire qu’avec tout ce qui est développé dans les jeux, les dessins animés et les films, même les plus mordus de Pokémon ne peuvent pas répondre à toutes les questions. Vous allez voir que nous avons encore beaucoup à apprendre de cet univers fantastique.

Les espèces avec un seul ou aucun sexe
pokemon-mystere-legendary
Comment les Pokémon se reproduisent-ils ? Ils pondent des oeufs. On sait cela depuis la deuxième génération de jeux Pokémon. Le joueur laisse deux Pokémon à la pension, fait quelques allers-retours à bicyclette et à son retour, un oeuf l’attendra peut-être. Les propriétaires de la pension nous disent qu’ils ne savent pas comment il est apparu, mais ils racontent sans doute cela pour ne pas avoir à donner trop de détails à un enfant de 11 ans. « Après tout, s’il veut savoir, il peut demander à sa mère ! », confie le gérant de la pension (c’est faux).

Donc, tout va bien. Les Pokémon ont des relations intimes et quelque temps après, pondent des oeufs. Le problème c’est que certains Pokémon n’ont qu’un genre dans leur espèce. Les Kangourex sont toutes femelles. D’autres comme Metalosse n’ont même pas cette chance et n’ont aucun sexe. Les légendaires non plus. Mais s’ils n’ont pas de sexe, comment expliquer leur présence ? Sont-ils tous hermaphrodites ? Les légendaires ne peuvent même pas pondre d’oeufs ! Et s’ils sont immortels, dans ce cas, d’où viennent-ils ? Métalosse peut s’accoupler avec un Métamorphe et ce dernier produira un oeuf, mais ça n’explique pas l’origine des premiers Métalosse.

Le fonctionnement du Pokédex
pokemon-mystere-pokedex
Quand le joueur rencontre un Pokémon inconnu, le Pokédex donne l’impression de débloquer l’accès aux données plutôt que de créer une nouvelle entrée. Même avant de rencontrer un Pokémon, son numéro est déjà dans la liste et sa silhouette est parfois présente. Le professeur de chaque région confie le Pokédex au héros pour qu’il documente les Pokémon inconnus des humains, mais comment est-ce que la machine peut donner des informations au sujet de choses qu’elle ne peut pas encore connaitre ? Pour ce qui est des informations de base comme la taille et la masse, on peut imaginer une sorte de scanner qui traiterait les informations directement. On peut réécouter le cri du Pokémon et cela n’est pas difficile à comprendre si le Pokédex est équipé d’un micro.

Le vrai problème, ce sont par exemple toutes les descriptions sur le mode de vie, l’habitat, la personnalité, etc. Comment le Pokédex peut nous donner de telles informations sur quelque chose qui était inconnu il y a encore trente secondes ? Deux possibilités avec deux résultats problématiques : Si l’entrée n’était pas prévue dans le Pokédex, comment est-ce que les données sont-elles obtenues et traitées ? À l’inverse, si l’entrée était prévue dans le Pokédex, c’est que le Pokémon n’était pas réellement inconnu du professeur et dans ce cas, toute la quête du héros est un mensonge.

À l’intérieur d’une Pokéball
pokemon-mystere-pokeball
Tout le monde sait qu’un Pokémon est capturé dans une Pokéball, mais personne ne sait vraiment ce qu’il se passe à l’intérieur ! On aperçoit brièvement l’intérieur de la Pokéball lorsque Sacha en ouvre dans le dessin animé, mais cela nous donne des informations seulement sur l’aspect des parois, pas sur la technologie utilisée pour le fonctionnement de la Pokéball ou encore ce que ressent le Pokémon conservé à l’intérieur. Qu’est-ce qu’il se passe lorsque le Pokémon se transforme en énergie lumineuse et est absorbé dans la Pokéball ?

Cela serait terriblement cruel, mais on peut imaginer faire passer les plus petits Pokémon comme Shaymin dans une Pokéball. Mais qu’en est-il des Pokémon comme Onix ou Wailord ? Sont-ils digitalisés pour faciliter l’échange de Pokéball entre les joueurs et les maîtres ? En tant que données digitales, vivent-ils dans une réalité virtuelle où ils ont la liberté de gambader dans les champs ou est-ce que le fait d’être constamment confiné est la raison pour laquelle ils veulent toujours se battre lorsqu’ils en sortent ? L’autre explication serait qu’ils entrent dans une sorte d’hibernation où ils perdent conscience du sommeil, de la faim, du temps et d’eux-mêmes. Quiconque aime ses Pokémon se plait à penser que la Pokéball fabrique un environnement idéal au Pokémon dans lequel il peut se reposer et s’amuser à loisir. Du moins, c’est l’hypothèse qui permet de ne pas se sentir coupable à chaque fois que l’on renvoie un Pokémon dans sa Pokéball !

La communication avec et entre les Pokémon
pokemo-mystere-communication
En découvrant l’univers Pokémon, on accepte rapidement le fait qu’un Pokémon comprenne les ordres de son maître. Après tout, on entraine des animaux à faire des choses incroyables et la relation entre homme et chien est vieille de plusieurs millénaires. De ce côté-là, c’est tout à fait compréhensible. Mais si l’on apprend à un Pokémon quelque chose en français, comment le comprendra-t-il en anglais s’il change de maître après un transfert ? Même sans aller dans des considérations aussi précises, la grande question est surtout comment est-ce que les Pokémon communiquent entre eux ? On en voit souvent se quereller ou discuter amicalement et cela reste vraisemblable lorsqu’il s’agit de Pokémon de la même race, mais n’oublions pas que la seule chose que les Pokémon savent dire sont leurs noms.

Certains sont du même groupe d’espèce en ce qui concerne les reproductions de Pokémon et sont donc proches génétiquement, mais cela devient tout de même mystérieux lorsqu’un Sorbouboul est capable de répondre à un Magnéton. Les techniques sont, pour la plupart, apprises par le Pokémon lors de ses combats, mais comment est-ce que le maître fait comprendre à son Pokémon qu’il doit apprendre les données contenues dans une Capsule Technique ? Au contraire, comment un dresseur se débrouille-t-il pour convaincre un Pokémon d’abandonner une technique déjà apprise ? Malgré tous les problèmes de communication qui semblent exister, l’harmonie entre humains et Pokémon ne semble pas en souffrir.

Pourquoi est-ce que Miaouss peut parler ?
pokemon-mystere-miaouss
Dans l’épisode 70 du dessin animé, on apprend que Miaouss s’est forcé à s’humaniser pour séduire une Miaouss. Cette dernière étant plus aristochat que sauvage, lui confie qu’elle est très attachée à sa maîtresse et que seuls les humains méritent son attention. Miaouss ne se laisse pas décourager et décide d’apprendre à marcher sur deux pattes et… à parler ! Malheureusement pour lui, la Miaouss femelle le considère dès lors comme un monstre ni humain ni Pokémon et ne veut plus le revoir.

Le grand mystère n’est cependant pas expliqué. S’il s’agit simplement de côtoyer des humains, pourquoi Pikachu qui passe le plus clair de son temps à écouter Sacha ne sait toujours pas dire autre chose que son nom ? Miaouss donne cependant une information très intéressante : plus il apprenait à parler comme un humain, plus il perdait ses facultés à se battre contre d’autres Pokémon. D’instinct, un Pokémon pourrait donc réprimer l’envie de communiquer avec leurs dresseurs pour mieux les servir en combat. Une bien belle explication à l’un des grands mystères de Pokémon.

L’énigme des infirmières Joëlle et des agents Jenny
pokemon-mystere-jennyjoy
Dans un monde où le joueur et/ou spectateur doit déjà retenir des centaines de noms différents, il est facile de comprendre l’intérêt d’avoir des personnages comme Joëlle et Jenny. Le Japon adore les uniformes donc l’idée de faire des personnages importants d’une infirmière et d’une policière n’est pas surprenante. Cela permet aussi de les identifier directement comme des personnages de confiance et des repères pour les héros au fil des régions. Tout cela est super, mais comment se fait-il qu’elles soient toutes identiques, si ce n’est pour quelques coupes de cheveux différentes ?

On nous dit qu’elles seraient toutes de la même famille, mais au bout de plusieurs décennies et à travers plusieurs régions, comment est-ce qu’une famille aurait pu finir avec des dizaines de filles ayant toutes la même tête ? Un allèle qui fait que chacune d’elles partage les mêmes traits ? Peut-être, mais à quoi ressemble une vie où l’on est forcée de devenir infirmière ou policière suivant la tête que l’on a ? Étrange, surtout si vos 48 soeurs avant vous ont dû suivre le même parcours ! La deuxième hypothèse, c’est que ce sont tous des clones. Bizarre, mais après tout une autre théorie de l’univers Pokémon stipule que le Centre Pokémon ne guérit pas vos Pokémon KO, mais les clones, et vous en donne des neufs. Les morts finiraient au cimetière comme celui de Bonville ou l’on ne sait trop où. Lugubre, mais si l’infirmière Joëlle est clonée, pas si invraisemblable.

Les Pokémon en tant que nourriture
pokemon-mystere-nourriture
Manger des animaux est considéré comme la norme, mais un Pokémon n’est pas véritablement un animal typique. Ils sont tous conscients d’eux-mêmes et possèdent des intelligences diverses, mais pour la plupart largement supérieures à celle des autres membres du règne animal. Ils font justement le pont entre l’homme et le reste des animaux. L’univers ne développe pas vraiment cet aspect de Pokémon pour ne pas choquer les plus jeunes, mais on sait que certains Pokémon se mangent entre eux. On sait aussi que les humains mangent des Pokémon. Dans les jeux de la deuxième génération, la Team Rocket kidnappe des Ramoloss, coupe leurs queues et les vend en tant que spécialités gastronomiques à de riches clients.

À Sinnoh, plusieurs habitants disent implicitement que les gens mangent des Pokémon, mais ce genre de conversation est souvent édulcorée. On voit pourtant des enfants manger des Sorboul en tant que glace, on voit plusieurs Magicarp remplacer un saumon sur la table de nos héros et le Pokédex indique clairement que le Canarticho fait un plat délicieux lorsqu’il est cuisiné avec son poireau. Le fait que le Canarticho continue de se trimbaler avec son poireau dans la main (oui, toujours le légume) laisse à penser que l’espèce ne saisit pas vraiment le concept du darwinisme. Les mentions de Pokémon se faisant manger sont rares et laissent perplexe quant aux règles établies pour décider quels Pokémon sont mangés et dans quelles conditions sont-ils tués ?

Le mystère entretient la curiosité des amateurs de cet univers à part et rend le monde de Pokémon encore plus fascinant. C’est amusant de se poser des questions logiques et terre à terre à propos d’un univers qui n’est pas conçu pour ça. Il ne s’agit pas d’ignorer que l’univers Pokémon est fantastique et que certaines choses n’ont pas besoin d’être expliquées, mais essayer de voir ce monde sous un autre angle. Qu’est-ce qui vous semble être le plus bizarre ou improbable dans l’univers Pokémon ?

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

Il existe plus de 915 millions de manière d’emboîter 6 briques de LEGO de 2×4

— @DailyGeekShow