13 022 personnes connectées

Ce docteur utilise de simples poissons en fer pour guérir les personnes souffrant d’anémie

Le docteur Christopher Charles a eu une idée de génie afin de réduire l’anémie ferriprive, l’un des problèmes nutritionnels les plus communs dans le monde. Deux millions de personnes souffrent d’ailleurs de cette déficience. Pourtant, les médicaments nécessaires pour se soigner souvent bien trop chers pour les populations pauvres, contraintes de vivre avec. Grâce à de simples poissons en fer, ce médecin a donc trouvé une solution peu onéreuse et très efficace. SooCurious vous en dit plus sur cet ingénieux médicament.

Les poissons du docteur Charles apportent 75 % du fer nécessaire par jour pour un corps adulte. « Faire bouillir de l’eau ou de la soupe avec le poisson pendant environ 10 minutes, et ensuite pour pouvez l’enlever. Ensuite ajouter un peu de jus de citron qui est très important pour l’absorption du fer », explique-t-il. La nourriture ainsi préparée n’aura aucun arrière-goût, et le même poisson peut être utilisé pendant plusieurs années. Environ 2500 personnes utilisent déjà le poisson au Cambodge, et les essais montrent que la moitié de ceux qui ont participé à l’étude ne sont plus du tout anémiques après 1 an. Cette idée du poisson est culturellement adaptée pour tous les autres pays.

poisson-en-fer-1

poisson-en-fer-4

poisson-en-fer-5

poisson-en-fer-6

poisson-en-fer-7

poisson-en-fer-8

poisson-en-fer-9

poisson-en-fer-10

poisson-en-fer-12

poisson-en-fer

Poisson-fer-1

Poisson-fer-2

Poisson-fer-3

Poisson-fer-4

Poisson-fer-5

Poisson-fer-6

Poisson-fer-7

Poisson-fer-8

Poisson-fer-9

Ce projet pourrait bien permettre de guérir la carence en fer de toute une population. Une véritable innovation, lorsque l’on sait que cette carence est responsable de l’anémie, d’une réduction de la capacité physique et intellectuelle, d’une diminution de la résistance aux infections, et pendant la grossesse d’un risque de mortalité chez le nouveau-né. C’est donc un véritable problème de santé publique que ces petits poissons vont aider à enrayer. Et vous, pensez-vous que, comme le docteur Charles, nous devons trouver des solutions alternatives aux médicaments trop onéreux ou plutôt collecter des dons pour soigner plus facilement et plus rapidement ces populations ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux