12 394 personnes connectées

Personne n’avait encore observé ce monstre des abysses vivant… découvrez-le en vidéo !

Les abysses abritent bon nombre d’espèces dont nous ne savons pas grand chose puisqu’il est très difficile de s’aventurer à une telle profondeur. Cependant, pour la première fois au monde, des scientifiques sont parvenus à étudier, de son vivant, un poisson rare qui réside dans l’obscurité de l’océan. Une découverte passionnante qui prouve que nous avons encore tout à apprendre de la faune sous-marine.

Les Lophiiformes, dont fait partie la baudroie des abysses, sont une espèce de poisson sur laquelle les scientifiques n’ont que très peu d’informations, la faute essentiellement à leur habitat quasi inaccessible. En effet, vivant dans les abysses, là où l’obscurité règne en maître, il est très difficile d’en apercevoir et de les étudier. Ainsi, ce poisson des profondeurs est essentiellement connu pour sa protubérance lumineuse située sur sa tête. Cette dernière s’avère être un accessoire de chasse hors pair : elle attire les proies vers cette source de lumière perdue au milieu de l’obscurité des abysses jusqu’à ce que la baudroie puisse s’en saisir ! Les scientifiques espèrent en savoir un peu plus sur son mode de vie grâce à ces toutes premières images.

En effet, un sous-marin (ROV Doc Ricketts) piloté par des chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute a réussi à filmer un de ces étranges poissons à plus de 600 mètres sous la surface de l’eau. Pour le Dr Bruce Robison, « ce Lophiiforme fait partie des poissons des fonds marins les plus étranges jamais observés ». Egalement appelés les dragons des abysses, ces poissons à l’allure terrifiante n’ont rien de très impressionnant : avec une dizaine de centimètres de long tout au plus, on est loin du monstre marin ! De plus, il ne s’agit pas d’un poisson rapide, comme le laisse supposer sa forme peu aérodynamique, mais d’un redoutable chasseur embusqué.

baudroie

Pour finir, les chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute qui ont pu l’étudier, ont remarqué que ses yeux ne lui servaient quasiment jamais : le dragon des abysses se repère essentiellement grâce à de nombreux capteurs sensitifs disposés un peu partout sur son corps. Il ne fait aucun doute que les scientifiques vont continuer, tant bien que mal (seulement 3 de ces poissons des abysses ont pu être « observés » jusqu’à présent), à suivre de près les Lophiiformes dans le but de collecter encore plus d’informations à leur sujet. Ah, on allait oublier : vous avez sûrement déjà croisé un poisson des profondeurs de l’océan chez votre poissonnier : la baudroie commune est un Lophiiforme ;). Pour ce qui est des informations supplémentaires sur ces créatures étranges, wait & see.

lophiiforme-poisson-lumineux

poisson-fond-marin

baudroie-commune-lophiiforme

poisson-abysses

Ce poisson lumineux de la famille des Lophiiformes est à la fois effrayant et fascinant. A la rédac’, bien qu’il ne soit pas très grand, personne n’aimerait croiser la route de ce dragon des abysses et de ses dents acérées. Cela dit, il y a quand même très peu de chances qu’on se retrouve un jour à 600 mètres sous la surface de l’eau :p ! Êtes-vous fasciné par la faune des profondeurs marines ou bien préférez-vous les animaux qui siègent sur la terre ferme ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Les services secrets britanniques utilisaient leur sperme comme encre invisible