12 404 personnes connectées

Les poissons sont en réalité bien plus intelligents que ce qu’avaient imaginé les chercheurs jusque-là

poisson-rouge

Vous connaissez certainement l’expression « avoir une mémoire de poisson rouge ». Des scientifiques ont pourtant prouvé que les poissons étaient bien plus intelligents que ce que nous pensions jusqu’alors. DGS vous explique tout sur cette découverte qui met à mal les croyances populaires.

Les poissons sont souvent vus comme des animaux peu intelligents. Pourtant, une étude menée par Culum Brown, de l’université de Macquarie à Sydney, suggère que certains d’entre eux ont une capacité cognitive supérieure à ce que nous croyions. Cela pourrait avoir des implications dans l’élevage et l’industrie si cela s’avérait. Culum a analysé le champ de recherche autour des capacités cérébrales et les perceptions sensorielles. Ses travaux ont été financés par The Someone Project, une association de défense des animaux.

Les humains mangent du poisson plus que n’importe quel autre animal sur Terre. Ces animaux sont également très largement répandus dans les laboratoires en tant que sujets de tests. Malgré leur diversité et leur importance, ces vertébrés ne sont pas aussi bien considérés que les autres, particulièrement les mammifères. Cela est en partie dû au fait que beaucoup de gens croient que les poissons ne ressentent pas la douleur et sont plutôt idiots. « Bien que les scientifiques ne puissent pas apporter de réponse définitive à ce sujet, les nombreuses informations concernant le comportement des poissons montrent qu’il vaut mieux les considérer comme les autres vertébrés au niveau de la conscience et de la perception de la douleur », explique Culum. « Nous devrions à partir de maintenant inclure les poissons dans notre « cercle moral » et leur offrir la protection qu’ils méritent. »

Voici quelques résultats de l’étude en question :

– Bien qu’il soit supposé que seuls les humains possèdent la capacité de favoriser un hémisphère du cerveau plutôt que l’autre en fonction des tâches, beaucoup de chercheurs pensent que cette aptitude peut s’étendre à beaucoup d’autres animaux, dont les poissons, qui seraient donc capables d’effectuer plusieurs activités complexes simultanément.

– Les poissons peuvent être entraînés à se rappeler de l’endroit où se trouve un objet grâce aux indices donnés par le paysage.

– Le mythe du poisson rouge qui possèderait une mémoire de 3 secondes a été infirmé depuis longtemps. Les poissons ont en fait d’excellents souvenirs à long terme.

– Un banc de poissons n’est pas seulement un groupe sans but qui nage de manière aléatoire. Les poissons peuvent vivre au sein de sociétés complexes dans lesquelles certaines traditions peuvent êtres passées d’une génération à l’autre, comme la capacité à apprendre. Certains poissons ont déjà fait preuve de coopération et de réconciliation.

– L’utilisation d’outils est souvent vue comme un signe d’intelligence et il apparaît que les poissons peuvent être considérés comme tels. Certaines espèces de cabillauds ont été équipées d’une épingle dorsale. Ces poissons ont été capables d’activer un distributeur de nourriture en nageant de telle manière que cette épingle tirait sur la ficelle pour ouvrir la trappe relâchant les aliments.

scalaire

Culum déclare aussi que les poissons sentent vraiment la douleur. Sinon : « Il serait impossible pour eux de survivre dans leur milieu hostile s’ils étaient insensibles à la douleur. » Pourtant, une autre étude suggère que les poissons perçoivent cette douleur différemment des humains, car ils n’ont pas de néocortex. Certaines espèces n’ont d’ailleurs pas de nerfs pouvant leur transmettre la sensation de douleur. Ce papier nous met en garde sur le fait que les humains ont tendance à personnifier les sentiments des poissons en fonction des leurs. Toujours est-il que tous les chercheurs s’accordent sur le fait qu’il reste beaucoup à apprendre sur la cognition des poissons.

banc-poissons

poisson-ballon

Cette étude était vraiment très intéressante. Nous verrons désormais les poissons différemment et nous n’utiliserons plus l’expression « avoir une mémoire de poisson rouge » :D. Nous espérons que les scientifiques apprendront encore plus sur les poissons dans le but de mieux les protéger à l’avenir. Pensez-vous qu’il existe d’autres animaux dont nous sous-estimons l’intelligence ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux