13 019 personnes connectées

Une découverte sans précédent : les plantes savent quand elle sont en train d’être mangées

Amis végétariens, vous êtes prévenus : non seulement, les plantes peuvent sentir qu’elles sont sur le point d’être mangées, mais en plus, elles sont capables de réagir pour se défendre de cette « attaque ».

Des plantes intelligentes

Depuis plusieurs années, les chercheurs se penchent sur la question de l’intelligence supposée des plantes. Une étude menée par l’Université du Missouri vient apporter un nouvel élément à ces travaux : les plantes seraient capables de dire quand elles sont sur le point d’être mangées.

Pour cette étude rapportée par le Business Insider, les scientifiques se sont intéressés à l’Arabidopsis, une plante de la famille de la moutarde qui est particulièrement utilisée dans les expériences scientifiques. Elle est notamment la première plante dont le génome a été séquencé.

la plante d’Arabidopsis

 

Des plantes capables d’entendre ? 

De précédents travaux ont déjà montré que lorsque cette plante est sur le point d’être attaquée, elle sécrète un produit chimique pour repousser son prédateur. Ce qui est particulièrement intéressant avec cette nouvelle étude, c’est que la plante est aussi capable de réagir à des stimuli audio. Les chercheurs ont soumis la plante à des enregistrements sonores de bruits et vibrations émis par des chenilles en train de mâcher.

Ils ont alors pu constater que l’Arabidopsis sécrétait la même substance que lorsqu’elle est en contact direct avec son agresseur. Dans le même temps, ils ont aussi fait l’expérience avec des bruits naturels comme celui du vent, et ont vu que la chenille ne réagissait alors pas.

Utiliser les sons pour améliorer l’agriculture

Si les scientifiques ne savent pas encore expliquer comment fonctionne ce mécanisme, les plantes seraient donc capable « d’entendre » leur environnement et d’interagir avec. Ces recherches ouvrent de nouvelles perspectives et certains chercheurs parlent déjà d’utiliser les ondes sonores pour encourager la croissance de végétaux ou améliorer leurs défenses contre les prédateurs naturels.

Heidi Appel, scientifique au College of Agriculture, souligne que des travaux sont déjà en cours pour comprendre comment les plantes réagissent aux énergies acoustiques, y compris la musique.

Si l’idée des éleveurs faisant écouter de la musique classique pour le bien-être de vos bêtes vous parait déjà étrange, accrochez-vous bien, à l’avenir nous ne sommes pas à l’abri d’en faire de même pour nos plantes.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux