13 600 personnes connectées

Ce robot bipède adapte son équilibre tout seul et sans être équipé d’ordinateur de bord

Des chercheurs spécialisés dans la robotique viennent d’accomplir un tour de force technologique. Ces derniers ont mis au point le premier robot bipède capable de courir tout en gardant son équilibre, et ce, sans être équipé de capteurs ou de tout autre élément spécifique à cette fonctionnalité. Une première qui fascine et qui intrigue le monde. 

Quelle prouesse le Planer Elliptical Runner peut-il réaliser ?

Avec ses grandes jambes et son allure atypique, le Planer Elliptical Runner est l’un des projets les plus ambitieux développés par l‘Institute for Human and Machine Cognition de Pensacola en Floride. Ce petit robot aux allures d’autruche est capable de courir à environ 20 km/h sur un tapis de course.

Une petite particularité rend toutefois ce robot exceptionnel : il est le premier robot capable de trouver son équilibre sans posséder de capteurs ou d’ordinateur de bord. Ce détail fascine pour l’heure les amateurs de robotique car les modèles bipèdes souffrent toujours de soucis d’équilibre quand ils se déplacent.

Comment ce robot parvient-il à se déplacer sans tomber ?

Là où d’autres robots bipèdes ont besoin de nombreux capteurs leur permettant de corriger leur position, le Planer Elliptical Runner tire son incroyable sens de l’équilibre de sa conception. Il n’est composé que d’un seul moteur qui fait bouger ses jambes et dont il est possible de régler la puissance à distance grâce à une radiocommande.

Ses concepteurs affirment que « toute l’intelligence est dans le design physique de la machine ». Si l’explication de son fonctionnement est encore assez floue, elle semble toutefois reposer sur le stockage temporaire d’énergie cinétique produite par le moteur dans des ressorts ainsi que dans la conception de son mode de locomotion. Une première avancée prometteuse, même si des améliorations restent à faire.

Un robot coureur qui a encore beaucoup à nous apprendre

Pour l’heure, le robot est bel et bien capable de ne pas basculer en avant ou en arrière mais il court calé entre deux plaques lui évitant de tomber sur le coté. D’autres tests ont été réalisés, et les concepteurs ont alors constaté le travail qu’il reste à accomplir.

« À la demande de Discovery Channel qui venait tourner un documentaire, on a attaché un robot derrière une voiture et on l’a fait courir sur la route, même s’il n’était pas prêt pour cela. On a beaucoup appris de la manière dont le robot a échoué. » Le Planer Elliptical Runner n’est donc pas prêt à courir tout seul pour l’instant, mais ses concepteurs comptent bien réaliser cet objectif.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux