12 164 personnes connectées

Véritable fierté du Japon, ce bonsaï a survécu au tragique bombardement d’Hiroshima

Au début du mois d’août 1945, le Japon connaissait l’un des événements les plus violents et dévastateurs de son histoire : les bombes tombaient sur Hiroshima et Nagasaki. De ces jours subsistent de nombreux vestiges mais rares sont ceux à être aussi beaux et porteurs d’espoirs que le bonsaï de la famille Yamaki.


Planté en 1625, ce pin blanc aura connu une longue et riche existence : cet arbre appartenant alors à la famille Yamaki, installée à Hiroshima au Japon, est un témoin de l’histoire humaine. En effet, il fait partie des rares survivants de l’horreur qui a frappé le pays 6 août 1945.

iroshima

A 7h09, un bombardier est repéré par l’armée japonaise et c’est à 8h16 que son chargement explose à 587 mètres au-dessus du sol. 75 000 personnes sont tuées dont deux tiers sont des civils et le bilan ne fera que s’aggraver durant les semaines suivant l’attaque. Une grande partie de la ville est réduite à néant : ses bâtiments sont détruits et tout ce qui en faisait la beauté n’existe plus. Pourtant, le pin blanc de la famille Yamaki, lui, reste debout.

En 1976 et à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance des États-Unis, le Japon fait parvenir 53 bonsaïs tirés des collections du Nippon Bonsïa et Penjing Museum sur le territoire américain, dont le fameux arbre des Yamaki. Il aura tout de même fallu attendre 2001 pour connaître l’histoire du pin blanc : au mois de mars, l’Institut Japonais du Bonsaï reçoit la visite de Shigeru Yamaki et Akira Yamaki, les héritiers de la famille à la recherche de « l’arbre de leur grand-père ».

yamaki-pin-blanc

Ce sont ces deux frères qui ont révélé aux directeurs du lieu l’importance qu’avait cet arbre : son histoire, incontestablement liée à celle de son pays en fait un élément culturel important. Aujourd’hui installé à Washington dans la National Bonsaï Fondation, l’arbre est un témoin de la guerre devenu un symbole de paix et d’espoir.

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille

— Khalil Gibran