12 981 personnes connectées

La pilule contraceptive aurait un impact néfaste sur la santé mentale des femmes

D’après une étude suédoise, la pilule contraceptive la plus courante sur le marché aurait un effet important sur la baisse de qualité de vie durant sa prise. Une prise de conscience qui rappelle que peu d’études ont été réalisées jusqu’à présent sur le sujet.

Pilule contraceptive et baisse de qualité de vie

Si vous vous sentez plus faible, ou que votre qualité de vie est réduite durant la prise de la pilule contraceptive, cela ne serait peut-être pas dû au hasard mais bien à la prise de la pilule. Une étude réalisée par l’Institut Karolinska en Suède par Lindén Hirschberg, Niklas Zethraeus et Dreber Almenberg du Stockholm School of Economics, publiée par la revue scientifique Fertility and Sterility est en effet arrivée à cette conclusion.

« Malgré le fait qu’il y ait environ 100 millions de femmes dans le monde qui utilisent des pilules contraceptives, nous en savons étonnement peu sur ses effets sur la santé des femmes. La base scientifique est très limitée quant aux effets de la pilule sur la qualité de vie et la dépression, et il y a un grand besoin d’études aléatoire où elle est comparée à des placebos. », explique le professeur Angelica Lindén Hirschberg de l’Institut Karolinska.

Des changements à prendre en considération

L’étude a été menée sur 340 femmes âgée entre 18 et 35 ans, en bonne santé auquel on a prescrit pour certaines une pilule contraceptive alliant du lévonorgestrel et de l’éthinylestradiol, la forme la plus courante de contraception et pour les autres un placebo. Les femmes ayant suivi le traitement ont vu leur qualité de vie réduite de façon significative aussi bien d’un point de vue de l’humeur, que du contrôle de soi ou de leur niveau d’énergie. D’un autre côté, aucun symptôme dépressif n’a non plus été observé.

Avec des effets plutôt limités, les scientifiques préviennent donc qu’il faut prendre ces résultats avec précaution, pour autant, les professionnels de la santé devraient en revanche prendre en considération ces éléments puisqu’ils pourraient jouer un rôle dans l’efficacité du traitement, et pourrait parfois causer une irrégularité de prise.

Dans certains cas, d’autres méthodes contraceptives pourraient donc être plus appropriées. Enfin, ces résultats ne peuvent s’appliquer uniquement qu’à cette forme combinée de pilule contraceptive, d’autres études complémentaires pourraient révéler des effets différents avec les autres traitements existants.

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux