13 607 personnes connectées

Ce chercheur a-t-il trouvé l’énergie du futur ? Des piles de diamants faites de déchets radioactifs

L’énergie est un secteur qui ne recule devant aucune innovation, même si celle-ci implique parfois des déchets radioactifs. Tom Scott, un chercheur britannique, a ainsi présenté un projet étonnant de piles en diamant réalisées à partir de déchets issus des centrales nucléaires. Une idée qui pourrait mener au recyclage de ces derniers tout en générant de l’énergie. 

Dans le cadre d’une série de colloques qui se sont tenus en 2016 et dont le thème était « Des idées pour changer le monde », un chercheur de l’Université de Bristol, Tom Scott, a soumis une idée aussi insolite qu’effrayante. Spécialiste des métaux radioactifs, il propose de recycler le carbone 14, l’un des déchets produits dans les centrales nucléaires et d’en faire des piles en diamant.

pile-diamant-isolation

Tom Scott a expliqué que le carbone 14 peut être prélevé facilement en chauffant les barres sur lesquels il se forme. Une fois prélevé et transformé en gaz, celui-ci peut servir à créer des diamants radioactifs. Ces diamants un peu particuliers ont la capacité de produire des électrons : elle génère donc de l’électricité directement. L’objectif du projet est de mettre ces diamants producteurs d’électricité dans un autre diamant synthétique et non radioactif. Une fois emprisonné dans des piles, le diamant radioactif produit des électrons et donc de l’énergie pendant des milliers d’années.

Si l’idée a de quoi étonner, sa concrétisation s’avère pour l’heure difficile à mettre en place. Personne n’a encore réussi à réaliser un tel générateur et ce, malgré les tentatives menées par plusieurs chercheurs. Pour l’heure, l’Université de Bristol a annoncé dans un communiqué que Tom Scott travaillait avec du nickel-63. Mais une fois le carbone 14 utilisé, le chercheur devra rendre le diamant conducteur et le placer dans le diamant synthétique tout en laissant s’échapper les électrons.

Le carbone 14, déchet se formant dans les barres de graphite et utilisé comme modérateur dans les centrales, représente 95 000 tonnes de déchets rien qu’au Royaume-Uni. L’idée de Tom Scott représente donc une manière de recycler ces déchets dangereux à la fois pour l’homme et pour l’environnement tout en générant de l’énergie. D’autant que Tom Scott voit sa pile-diamant alimenter des appareils aussi variés que des engins spatiaux ou des implants médicaux qui, grâce à cette pile, pourraient être alimentés en énergie pendant des années. Reste désormais à attendre les premières expérimentations et les résultats de ses recherches.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux