12 797 personnes connectées

Des habitants de Sibérie prennent la pose pour la première fois de leur vie dans d’émouvantes photographies

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population7

Lors d’un périple en plein coeur de la Sibérie, Sasha a fait la rencontre de tribus autochtones qui vivent là depuis des décennies et qui sont rarement confrontées à des étrangers. Le photographe a alors immortalisé ces personnes qui n’avaient jamais été photographiées de leur vie. DGS vous fait découvrir cette merveilleuse série.

Sasha Leahovcenco est un photographe attaché à l’ère soviétique, fier d’être né en Moldavie alors que l’URSS existait encore. En 2011 puis en 2013, il s’est rendu à « la fin de la Terre » pour y rencontrer les populations autochtones. Une rencontre qui restera à jamais gravée dans sa mémoire… et dans les nôtres. En effet, Sasha a immortalisé ces rencontres dans une série de photographies saisissantes.

Baptisée People from the End of the Earth (Les gens de la fin de la Terre), cette série dévoile les portraits d’indigènes sibériens qui n’avaient jamais été pris en photographie jusqu’alors. Le périple avait deux objectifs : l’un était d’immortaliser ces personnes, l’autre était de les approvisionner en fournitures utiles comme des couvertures et des chaussures.

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population1

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population2

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population3

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population4

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population5

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population6

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population8

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population9

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population10

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population11

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population12

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population13

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population14

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population15

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population16

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population17

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population18

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population19

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population20

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population21

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population22

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population23

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population24

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population25

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population26

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population27

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population28

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population29

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population30

photographies-siberie-premiere-sasha-leahovcenco-population31

Sasha a également réalisé une vidéo sur les coulisses de son incroyable voyage dans la toundra sibérienne :

Ouah, ces photographies sont magnifiques et pleines d’humanité ! C’est vrai qu’avec la routine « métro-boulot-dodo » on a tendance à oublier de s’évader et à oublier qu’il y a encore des populations qui vivent loin de l’agitation des métropoles occidentales. On espère que leur mode de vie ne tendra pas à disparaître à mesure que le temps passe… Pensez-vous que ces populations sont vouées à disparaître et qu’il est nécessaire de préserver leur existence ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux