12 281 personnes connectées

La mort des relations sociales : un triste phénomène illustré par ces smartphones qui aspirent nos âmes

Avez-vous déjà été agacé de voir tout un groupe de personnes les yeux rivés sur leurs écrans ou peut-être, comme beaucoup d’entre nous, êtes-vous vous-même sans arrêt sur votre smartphone ? De nos jours, les objets connectés sont omniprésents. Nous sommes tous (ou presque) obnubilés par notre téléphone pour répondre à nos e-mails, surfer sur Internet, lire l’actualité, faire des selfies… Nous en sommes devenus totalement dépendants ! Pour dénoncer cette addiction, un artiste a réalisé une série de photos représentant les smartphones en train d’aspirer l’âme de leurs utilisateurs. SooCurious vous fait découvrir ces œuvres à la fois étranges et critiques.

Antoine Geiger, un photographe français de 20 ans, est l’auteur du projet SUR-FAKE, une série de photographies dénonçant le mal du siècle : l’addiction aux téléphones intelligents. Sur ces images inspirées de notre quotidien et de l’influence de la technologie sur notre vie, les visages des utilisateurs sont littéralement absorbés par l’écran de leur smartphone ou de leur tablette. Pour nous faire prendre conscience de notre dépendance aux objets connectés, l’artiste a voulu représenter le téléphone comme « un objet de sous-culture de masse aliénant notre relation avec le corps et, plus généralement, avec le monde réel ».

screens-stealing-soul-sur-fake-antoine-geiger

screens-stealing-soul-antoine-geiger

screens-stealing-soul-sur-fake-antoine-geiger-3

screens-stealing-soul-sur-fake-antoine-geiger-4

screens-stealing-soul-sur-fake-antoine-geiger-6

smartphone-antoine-geiger

Un brin moqueur, cette série de photographies dénonce à sa manière notre façon d’utiliser la technologie. A la rédaction, nous trouvons ces clichés amusants et saisissants. Si ce sujet vous intéresse, découvrez Removed, le projet d’un photographe retirant les smartphones de ses clichés. Et vous, êtes-vous aussi constamment le nez plongé dans votre smartphone ou préférez-vous consacrer votre temps à autre chose ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux