12 902 personnes connectées

Découvrez l’histoire de You, ce phoque qui partage une belle complicité avec les baigneurs français

Après avoir créé l’émotion sur le littoral Atlantique français à l’été 2015, le phoque You refait désormais des siennes. Car depuis fin mai 2016, l’animal est revenu pratiquer son activité favorite : rencontrer les baigneurs, surfeurs et autres passants venus profiter de l’océan et de ses plages. Des interactions amusantes, même si elles peuvent s’avérer problématiques.

Déjà, en 2014, quelques baigneurs girondins avaient pu observer You, un jeune phoque un peu trop curieux qui a l’étonnante habitude de s’approcher de l’Homme et de ses animaux de compagnie. Le mammifère s’est ainsi rendu célèbre pour ses câlins à un chien, mais aussi, plus dangereux, pour ses morsures sur des baigneurs.

You avec un surfeur
You avec un surfeur

En avril 2015, par exemple, l’animal avait fini par mordre un nageur. Sans doute plus par volonté de jouer que pour blesser, car c’est de cette manière que les phoques s’amusent entre eux : ils se mordent les uns les autres, aidés dans leurs jeux par une épaisse fourrure qui leur évite la douleur. Seulement, sur la peau humaine, le coup de dents peut être bien plus nocif.

Quelques mois plus tard, en juillet, les autorités avaient alors pris la décision d’enfermer You au centre Océanopolis de Brest. Mais face à l’émotion suscitée par l’attendrissante créature, une pétition avait rapidement vu le jour, recueillant plus de 25 000 signatures et demandant la libération du phoque, finalement relâché en octobre 2015.

Le phoque You sur une plage avec des passants
Le phoque You sur une plage avec des passants

Reste que You semble s’être pris d’affection pour l’Homme, ou tout du moins pour le littoral atlantique français. Si bien que fin mai 2016, l’imposant animal est revenu profiter de la Gironde et de son hospitalité, et fut reconnu grâce à une bague d’identification qui permet de l’identifier. Mais en un an, You a gagné en corpulence en grandissant. Et le problème est bien là.

Car même si ses intentions ne sont certainement qu’amicales, le phoque mesure désormais 1,50 mètre pour un poids de 120 kg, un gabarit qui devient inquiétant pour les rencontres à venir entre l’imposant mammifère et l’Homme. Face à cette préoccupation, les autorités vont donc décider des mesures à prendre afin d’éviter tout incident malheureux. L’une de ces solutions pourrait notamment être de le faire séjourner à Océanopolis, au moins pour un temps.

You en compagnie d'un surfeur
You en compagnie d’un surfeur

Mais la proximité de You avec l’Homme pourrait aussi avoir d’importantes conséquences sur son développement. Preuve en est que lorsque l’animal fut relâché en octobre 2015, il finit tout de même par revenir en Gironde alors qu’il avait été relâché en mer d’Iroise « où l’on trouve des colonies de phoques gris » selon Fabien Demaret, assistant ingénieur à l’Observatoire Pelagis de La Rochelle.

« On espérait qu’il retrouverait ses congénères et qu’il resterait avec eux » explique le spécialiste. Raté. Après avoir expérimenté l’affection humaine à son égard et avoir été nourrit par le centre Océanopolis, You a sans doute pris goût à la Gironde, au détriment de ses relations avec sa propre espèce.

Pour se prémunir des dangers d’une interaction avec You, il est recommandé de s’éloigner de lui en cas de rencontre fortuite. Mais au-delà de l’aspect purement sécuritaire, cette histoire montre que les animaux sont capables de sentiments et d’affection, même vis à vis d’une espèce bien différente de la leur, comme l’Homme. Si les créatures marines vous intéressent, découvrez en quoi les orques sont des êtres sociaux et pourquoi ils ne devraient pas être gardés en captivité.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux