13 250 personnes connectées

Après le Hobbit, Peter Jackson va adapter l’œuvre de science-fiction Mortal Engines

mortal-engine-Une

Salué, acclamé et récompensé, Peter Jackson a su adapter avec talent l’œuvre de J.R.R Tolkien au cinéma. Aujourd’hui, c’est à un nouveau projet d’envergure qu’il s’attaque : Mortal Engines.

Le Mortal Engines Quartet, c’est l’œuvre littéraire de science-fiction écrite par l’auteur britannique Philip Reeve. Débutée en 2001, la saga a vu naître 4 livres nommés Mortal Engines, Predator’s Gold, Infernal Devices et enfin A Darkling Plain en 2006. Si l’œuvre est encore peu connue en France, elle a rencontré certain succès outre-manche et outre-Atlantique, attirant le regard de Peter Jackson.

mortal-engine-couverture

Adaptant à l’écran le premier livre, Jackson devrait nous plonger dans un monde post-apocalyptique inspiré du mouvement steampunk : on y suit les aventures de Tom Natsworthy accompagné d’un adolescent et d’une jeune femme, alors qu’il cherche à comprendre les origines des catastrophes qui menacent l’humanité. En effet, le monde est devenu hostile et dévasté, en proie à des tremblements de terre et des éruptions volcaniques. Menacés par ces catastrophes écologiques, les humains on construit des îles flottantes qui fonctionnent à l’aide de moteurs et dont ils sont entièrement dépendants.

Délaissant la casquette du réalisateur pour celle de producteur et de scénariste, Peter Jackson devrait rédiger le script avec l’aide de sa femme, offrant les rênes de la réa à Christian Rivers. Ce n’est pas la première fois que Jackson fait équipe avec sa moitié puisque Fran Walsh avait déjà participé à la création des trilogies Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit. Leur association sur l’œuvre de Philip Reeve ne date pas d’hier puisqu’ils ont débuté le travail dès 2009, date à laquelle ils avaient déposé une option sur les droits d’adaptation.

peter-jackson-seigneur-des-anneaux

Le tournage devrait débuter au printemps 2017 sur des terres bien connues du cinéaste, celles de la Nouvelle-Zélande. Il va s’en dire que si le grand public français n’est pas encore familier avec l’œuvre originale, la situation devrait changer avec ce tout nouveau projet. Il s’agit d’une œuvre incroyable, à l’univers gigantesque, très éloignée des précédentes histoires adaptées par Jackson mais qui leur ressemble quant au défi qu’elle représente. Porter à l’écran le travail de Reeve, c’est aussi recréer les fantastiques inventions de l’auteur et cela promet de magnifiques effets spéciaux.

Ces articles vont vous plaire

— Johann Wolfgang von Goethe

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.