13 519 personnes connectées

De généreux parisiens s’organisent pour offrir des petits-déjeuners aux migrants

une-migrant-dej

Dans toute la France, de nombreuses initiatives citoyennes sont nées pour améliorer le quotidien de migrants et réfugiés. A Paris, Les habitants du 19ème arrondissement mettent aussi la main à la pâte, pour servir des petits déjeuners aux migrants qui campent dans le quartier de Stalingrad.

Vous le savez, de nombreuses personnes campent nuits et jours dans le nord de Paris, vivant dans des situations de précarité extrême. Fatigués de cette misère, les habitants du quartier de l’Avenue de Flandre, dans le 19ème arrondissement, se sont organisés pour passer à l’action. Depuis quelques mois, ils offrent des petits déjeuners gratuits à tous ceux qui se présentent à eux. Nommés « Ptit Dej à Flandre », ces rendez-vous ont lieu sur les quais de la Seine à partir de 8h30. On propose du thé au lait chaud, du pain, de la confiture, des fruits, des œufs et bien d’autres produits récoltés auprès des boulangeries ou d’associations. Dans le premier cas, il s’agit généralement des invendus en boutique et dans le second, c’est auprès d’associations comme Emmaüs qu’est récupérée la nourriture.

 Plus qu’un simple petit déjeuner, le rendez-vous permet de lutter contre la solitude et l’exclusion, créant du lien social et permettant à tous d’apprendre à se connaître, mettant l’humain au premier plan. Lassés d’attendre l’action des pouvoirs publics ou de certaines associations considérées comme absentes de ce combat, monsieur tout le monde, son voisin et ses amis servent jusqu’à 800 petits-déjeuners. Un chiffre important certes, mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la situation des 2000 ou 3000 réfugiés de la capitale.

Comme cela est très bien expliqué sur le site web des « Ptit Dej à Flandre », c’est pour aider en cette situation d’urgence humanitaire que les bénévoles s’activent. « Pour nous, il s’agit d’accomplir un simple geste d’humanité envers des personnes qui ont bravé tant de dangers et qui se retrouvent devant nous, au-delà de tous les discours. »

Vous l’aurez compris, ce projet a besoin de petites mains que ce soit pour donner argent et/ou nourriture ou pour aider sur le terrain. De nombreux bénévoles se sont déjà mobilisés pour la cause et de nombreux autres encore sont attendus. Nous vous invitons à vous rendre sur la page Facebook de P’tit Dej’ à Flandre pour y découvrir l’ampleur de cette initiative et les raisons de ces actions qui, nous en sommes certains, ne pourront pas vous laisser indifférents.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux