13 919 personnes connectées

Les bouteilles en plastique que vous jetez à la poubelle peuvent désormais être recyclées en papier

transformation

Des jeunes ingénieurs mexicains ont réussi une prouesse écologique sans précédent. En recyclant des bouteilles en plastique, ils ont créé du papier minéral d’aussi bonne qualité que du papier standard. DGS vous explique tout sur cette technique aussi écologique qu’économique.

Ever Adrian Nava, co-fondateur de la société Cronology basée à Ecatepec au Mexique, détaille son projet : « Nous fabriquons du papier écologique créé avec des bouteilles plastique, du carbonate de calcium et de la roche. Nous n’utilisons pas d’eau ou de produits chimiques tels que le chlore. Le papier minéral que l’on obtient est plus résistant que les standards actuels. Vous ne pouvez pas le briser avec vos mains, il est étanche, photodégradable et absorbe la quantité nécessaire d’encre lors de l’impression. » Fabriquer une tonne de papier minéral sauve donc la vie de 20 arbres et économise 56 000 litres d’eau. De plus, le procédé est environ 15 % moins cher car il ne requiert pas de composants chimiques. Enfin, 235 kg de bouteilles compressées en boulettes permettent de créer 1 tonne de papier et il ne faut que 8 heures pour produire 24 000 kg de cette matière.

Avant de convertir le plastique des bouteilles en papier, il est d’abord nécessaire de transformer ces dernières en pastilles en les écrasant à l’aide de différents morceaux de carbonate de calcium. Cela crée une mixture qui est ensuite chauffée à plus de 100 °C, ce qui forme de grandes plaques de papier stockées en rouleaux. Le but principal de ce papier est d’éviter la déforestation étant donné que le Mexique produit actuellement 700 000 tonnes de papier par an pour couvrir les besoins de la population. Environ 33 % du papier produit dans le pays sert aux livres et carnets, 25 % pour l’emballage et le reste pour le papier toilette et les aliments emballés. Cette nouvelle société entend remplacer toute cette matière par leur papier à eux.

bouteilles-plastique

La machine, construite par Ever et son partenaire Erick Zamudio, est similaire à celles qui fabriquent les tortillas, étant donné que le papier minéral est fait à base d’une pâte. Il est également écologique car il se dégrade dans la nature en 6 mois environ. Son seul inconvénient par rapport au papier traditionnel est qu’il est impossible d’écrire dessus avec de l’encre en gel car celle-ci contient de l’alcool, un composant non supporté par le papier minéral. « En n’utilisant pas d’arbres ou d’eau, nous réduisons les coûts et aidons la planète. Produire 1 tonne de papier normal détériore l’environnement pour 1 siècle, ce qui n’est pas le cas avec notre matériau », déclare Ever. Des entreprises fabriquant ce type de papier existent déjà en Espagne et à Taïwan mais le procédé utilisé par Cronology est quatre fois moins cher. Par conséquent, afin de consolider leur projet et d’obtenir des financements, les fondateurs ont participé à un concours regroupant des start-up écologiques.

billes-plastique

feuilles

Ce papier fait à base de plastique est vraiment prometteur ! Recyclage des déchets, préservation des arbres, économies d’eau et d’argent, tout y est ! Un grand bravo aux créateurs de ce matériau révolutionnaire. Nous avons hâte d’écrire dessus plutôt que sur des feuilles issues de l’exploitation des forêts. C’est ce genre de technologie dont l’humanité a besoin pour continuer à vivre sans abîmer la planète. Pensez-vous qu’un jour, nous arriverons à consommer et produire de manière totalement éco-responsable ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile