13 541 personnes connectées

Partez sur la piste du Lapin noir avec Pandora Hearts, ce manga sombre qui revisite l’œuvre de Lewis Carroll

pandora-hearts-une

Pandora Hearts est un manga qui réinvente l’une des histoires les plus cultes de votre enfance : celle d’Alice au pays des merveilles. Mais attention : ici, pas d’animaux prenant le thé ou de parties de croquet. Les personnages que vous connaissez sont des êtres maléfiques qui suscitent les convoitises de par leurs pouvoirs. Et seul au milieu de ces monstres, son héros doit prouver, comme Alice, qu’il n’a rien fait de mal. SooGeek vous ouvre cette boite de Pandore contenant une nouvelle vision, bien plus sombre, du légendaire pays des merveilles. 

Comptant parmi les œuvres phares du catalogue de Square Enix, Pandora Hearts est à l’origine un one-shot imaginé en 2006 par la mangaka Jun Mochizuki. Dans cette première œuvre, elle évoque un monde d’inspiration gothique où l’univers d’Alice au pays des merveilles côtoie une histoire assez sombre. Très vite, les bons retours poussent la mangaka à imaginer une série entière tout en reprenant les personnages et l’univers qu’elle a imaginés dans ce one-shot. Une histoire qui sera à l’origine de son premier manga à succès, et d’une série qui donne une tout autre vision d’un conte que vous connaissez bien.

 

pandora-hearts-oz-alice

 

 

L’histoire de Pandora Hearts est celle d’Oz Vessalius, jeune héritier d’une des 4 grandes familles ducales du pays. Le jour de sa cérémonie de passage à l’âge adulte, des hommes en noir surgissent, l’accusant d’un crime dont il ignore tout. Son châtiment est d’être envoyé dans l’Abysse, un monde sombre réputé pour accueillir les pires criminels qui soient et d’où il est impossible de sortir. Là-bas, il y rencontre Alice, une jeune fille qui a perdu la mémoire. Celle-ci est en réalité une Chain (un être autrefois jeté dans l’Abysse) capable de se changer en B-Rabbit, un impitoyable Lapin noir armé d’une faux. En pactisant avec elle, il parvient à sortir de l’Abysse. Mais 10 ans se sont écoulés, et le monde qu’il connaissait a changé. Oz va alors se lancer dans une quête difficile pour prouver son innocence et aider Alice à retrouver ses souvenirs.

Publié au Japon entre 2006 et 2015, Pandora Hearts compte au total 24 tomes. En 2009, un anime dérivé de la série voit le jour. Composé de 25 épisodes, il retrace la première moitié de l’oeuvre en en déformant un peu certains points et en proposant une fin différente de celle du manga. Fort de son succès auprès des fans, 2 artbooks ont également vu le jour, ainsi que 2 guidebooks (les tomes 8.5 et 18.5) détaillant tous les éléments de la série, ainsi que 3 romans sortis exclusivement au Japon.

 

pandora-hearts-anime

 

Oscillant entre illusions et recherche de la vérité, le manga puise ses origines dans les deux romans écrits par Lewis Carroll : Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir. En plus d’Alice (qui fait à la fois référence à l’héroïne de ces histoires et au lapin noir), d’autres personnages font allusion au pays des merveilles, aussi bien dans leur apparence que dans leur personnalité. On y retrouve ainsi le Chat du Cheshire, être hybride mi-chat mi-homme résidant dans l’Abysse et qui possède un lien avec Alice. L’étrange Xerxes Break fait quant à lui allusion au Chapelier fou dont il possède l’apparence, le goût pour le thé, le sens de la réflexion et Mad Hatter, la Chain avec qui il a pactisé. Au fur et à mesure de l’aventure, on retrouve d’autres héros du pays des merveilles comme le Chevalier blanc, le Dodo, Humpty Dumpty ou le Lièvre de mars. Mais les ressemblances ne s’arrêtent pas là.

En passionnée, Jun Mochizuki a glissé de nombreux clins d’œil à l’oeuvre de Lewis Carroll dans les pages de son manga. Les deux histoires se passent à l’époque victorienne (justifiant le style gothique des personnages), Oz a une montre à gousset comme le Lapin blanc, il y a quatre grandes familles comme les 4 signes d’un jeu de cartes et les noms de certains personnages sont des références directes à des personnes que Lewis Carroll a connues. Même l’Abysse prend des allures de pays des merveilles, cependant elle est plus sombre et composée de jouets abîmés. Il ne faut d’ailleurs pas se fier au trait assez doux de l’artiste. Pandora Hearts est bien un shonen où intrigues et combats côtoient parfois l’horreur, bien loin de la vision enchantée que dépeignait l’histoire originelle.

 

pandora-hearts-wonderland

Si le trait de la mangaka fait très shojo et que son histoire rappelle l’épopée d’Alice dans le pays des merveilles, Pandora Hearts propose une vision alternative de ce conte. Proposant un monde plus sombre et une trame principale sur fond de trahison et de rivalités familiales, le manga parvient à allier les deux univers grâce au fantastique. Il faut un peu de temps pour saisir toutes les subtilités des aventures d’Oz et Alice, mais l’atmosphère particulière et les personnages étrangement familiers emportent très vite le lecteur. Le monde imaginé par Lewis Carroll n’a donc pas fini de nous surprendre et d’être réinventé. Que pensez-vous des réinterprétations de contes en mangas ?

Ces articles vont vous plaire

— Hergé

Les plus grandes aventures sont intérieures.