13 477 personnes connectées

Entre romance et humour, le manga Ouran High School Host Club vous dévoile les secrets d’une confrérie insolite !

Seriez-vous prêt à tout pour rembourser une dette, même à prétendre être du sexe opposé ? C’est ce qui arrive à Haruhi, le personnage principal d’Ouran High School Host Club. Ce manga complètement fou vous invite à découvrir son quotidien peu ordinaire aux côtés des garçons du Host Club, la confrérie la plus folle d’un lycée extraordinaire. SooGeek vous ouvre les portes de ce club pas comme les autres où les apparences sont drôles mais surtout trompeuses.

 

Haruhi, élève parmi tant d’autres, a réussi grâce à une bourse à intégrer le prestigieux lycée privé Ouran, réservé aux fils et filles des plus fortunés. Cherchant le calme pour réviser ses cours, il entre par hasard dans la salle du Host Club, un club composé de 6 beaux garçons dont l’objectif est de tenir compagnie à des jeunes filles. Décidé à fuir cette salle, il fait cependant tomber par mégarde un vase d’une valeur de 5 millions de yens. Ne pouvant rembourser cette somme, les membres du club lui proposent alors de travailler au Host Club pour payer sa dette. Sauf que Haruhi n’est pas un garçon, mais une fille à l’allure androgyne. Les 6 garçons vont devoir garder le secret et cohabiter avec ce 7e membre qui va chambouler leur vie à jamais.

 

host-club-manga

 

Imaginé par la mangaka Bisco Hatori, Host Club – Le Lycée de la séduction est un shojo en 18 tomes publié aux éditions Panini. Cependant, c’est la version animée, Ouran High School Host Club, sortie en 2006 et comprenant 26 épisodes qui a fait connaître cette histoire au plus grand nombre. Une histoire de harem complètement folle où l’humour côtoie tous les clichés du shojo. Et en termes de clichés, les meilleurs représentants sont les membres du Host Club eux-mêmes.

 

Comme pour parodier les goûts des filles, les membres du club incarnent tous un fantasme féminin (en tout cas dans les mangas). Mais tous jouent un rôle presque à l’opposé de leurs personnalités respectives. Il y a tout d’abord le chef du club, Tamaki qui, avec sa chevelure blonde et son romantisme, est le stéréotype du prince charmant alors qu’il est assez fou. Puis vient Kyouya, le gestionnaire aux allures de jeune homme très sérieux qui est en réalité cupide et manipulateur. Ensuite, il y a les jumeaux Hikaru et Kaoru qui représentent l’amour fraternel interdit alors que ce sont des blagueurs. Vient ensuite l’autre duo du club, Mori-Sempai le ténébreux, garde du corps d’Honey Sempai qui, sous ses traits de petit garçon, a en réalité 17 ans et est ceinture noire dans plusieurs catégories d’arts martiaux. Et même Haruhi est un cliché : celui du gentil garçon toujours là pour écouter et aider les autres. Mais contrairement aux autres, lui ne cache pas sa vraie nature derrière un rôle.

 

host-club-groupe

 

Inévitablement, si l’on vous dit 6 garçons + 1 fille, vous pensez forcément histoire d’amour. Mais ici, ce n’est pas le but premier. S’il a tout d’une histoire de romance, Host Club vous étonne d’abord par son scénario plus proche du shonen que du shojo. On suit en effet les progrès d’Haruhi en tant qu’hôte, et on la voit s’épanouir dans son rôle de beau garçon. Mais elle fait bien plus que cela, en parvenant à déceler le petit détail que chaque membre du groupe essaie de cacher derrière son apparence. Explorant ainsi plus la personnalité de chacun, le manga nous rappelle que la beauté est superflue. Un détail qui ne va pas laisser les membres du Host Club insensibles.

 

L’amour est au menu mais n’arrive que tardivement car si les garçons l’acceptent très vite, leurs façons d’apprécier Haruhi évoluent au fil de l’histoire. Certains des garçons la voyant comme une bonne amie alors que d’autres l’aiment pour ce qu’elle est réellement et non ce qu’elle doit être au club. D’ailleurs la grande force d’Ouran High School Host Club ne vient pas des relations entre les personnages, mais avant tout de son humour.

 

host-club-anime

 

Chaque chapitre ou épisode est l’occasion de mettre les 7 membres du club dans des situations rocambolesques. Les réactions des garçons face à celles-ci, notamment celles de Tamaki, ne sont d’ailleurs pas là pour arranger les choses, ce qui a le don de blaser Haruhi. Entre gaffes, excentricité et expressions déjantées, le manga s’adresse à tout le monde que l’on soit fille ou garçon. Et il nous apprend aussi à ne pas nous cacher derrière un rôle pour plaire à quelqu’un.

 

Très populaire au Japon, Host Club a, en plus du portage en anime, eu droit à une adaptation en drama sortie en 2011 très inspirée de l’anime mais résumant son intrigue en seulement 11 épisodes.

 

host-club-drama

 

Entre la caricature de shojo et la réflexion sur ce que sont réellement les apparences, Ouran High School Host Club est un manga décalé qui parvient à quitter le répertoire du shojo romantique pour plaire à tous. A grands renforts d’humour et de situations cocasses, il nous fait rire tout en nous apprenant à rester soi-même quoi qu’il arrive. Une belle leçon de vie qui a déjà conquis des millions de fans à travers le monde. Que pensez-vous des mangas dits harems comme Host Club ?