13 810 personnes connectées

La France abrite des oiseaux extraordinaires… Découvrez 34 espèces d’une beauté majestueuse

Avec plus de 570 espèces en son sein, la France est dotée d’une importante diversité d’oiseaux. Qu’ils soient petits, grands, colorés ou ternes, il y en a pour tous les goûts. Certaines espèces étonnantes sont évidemment plus faciles à voir dans des régions précises tandis que d’autres, plus communes, sont visibles à peu près sur tout le territoire. Pour vous permettre de voir les plus beaux d’entre eux, SooCurious a sélectionné pour vous 35 oiseaux qui embellissent le ciel de la France (DOM-TOM compris), qu’ils soient simplement de passage ou de vrais résidents. Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive mais elle vous donnera déjà une idée des merveilles que l’on peut voir en levant les yeux au sein de l’Hexagone.

 

Macareux moine

macareux-moine-oiseaux

Grâce à son grand bec, le macareux moine peut plus facilement attraper ses proies. Il nage sous l’eau grâce à ses petites ailes et avale ses proies également dans les profondeurs.

 

Mésange bleue

mesange-bleue-oiseaux

La mésange bleue cherche sa nourriture dans les arbres, en hauteur. En dépit de sa petite taille, elle peut se montrer très agressive lorsqu’il s’agit de se nourrir.

 

Panure à moustaches

panure-moustaches-oiseaux

Les familles de panures à moustaches se rassemblent à 40 ou 50 une fois l’hiver venu. Le reste de l’année ils se déplacent en petits groupes.

 

Perruche ondulée

perruche-ondulee-oiseaux

Ne venant pas directement de France, on en compte tout de même aujourd’hui près de 100 000 sur notre territoire. C’est une perruche dynamique et très curieuse.

 

Pic vert

pic-vert-2

Il se caractérise par son chant particulier, semblable à un ricanement. C’est un oiseau qui grimpe extrêmement bien grâce à ses ongles qu’il recourbe dans l’écorce des arbres.

 

Martin-pêcheur d’Europe

martin-pecheur-europe

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les martins-pêcheurs ne sont pas faciles à voir. En effet, ils se servent de leurs couleurs métalliques pour se camoufler !

 

Inséparable de Fischer

inseparable-fisher-oiseaux

Une petite population férale d’inséparables de Fisher se trouve dans le sud-ouest de la France. Comme leur nom l’indique, ils adorent être à deux pour se papouiller et jouer ensemble. En revanche, ils ont un très mauvais caractère face aux autres espèces d’oiseaux.

 

Guillemot de Troïl

guillemot-troil-oiseaux

En hiver, ces oiseaux se regroupent pour sillonner la mer à la recherche de nourriture. Ils pêchent en plongeant dans l’eau.

 

Guêpier de Perse

guepier-perse-oiseaux

C’est un oiseau très sociable. Pour chasser, il descend vers le sol pour tourner autour de sa victime avant de l’attraper et de reprendre rapidement de la hauteur. Néanmoins, il vous sera très difficile de le voir puisque cet oiseau n’est, selon l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), que très rarement présent en France.

 

Huppe fasciée

huppe-fasciee-oiseaux

On trouve cette espèce principalement au sud de la Loire. Elle hiverne jusqu’au sud du Sahara.

 

Hibou moyen-duc

hibou-moyen-duc

Voilà un oiseau bien connu et pourtant bien silencieux en général. En revanche, lorsqu’il est excité, il est capable de pousser des cris perçants ou d’émettre des sifflements.

 

Flamant rose

flamand-rose-oiseaux

Bien sûr, la quasi-totalité de ces oiseaux, en France, se trouve en Camargue. Cette espèce scrute constamment l’eau pour se nourrir d’invertébrés.

 

Grand Tétras

grand-tetras-oiseaux

Le Grand Tétras est un oiseau prudent que l’on peut apercevoir principalement au printemps lors des spectaculaires parades nuptiales des mâles.

 

Fou de Bassan

fous-bassan-oiseaux

Cet oiseau vit en énorme colonie l’été. Il chasse en plongeant d’une hauteur de 30 mètres et est capable de rentrer dans l’eau à 100 km/h !

 

Gorgebleue à miroir blanc

gorge-bleue-miroir

Cette espèce ne se nourrit que d’insectes qu’elle trouve dans les végétations, et moins fréquemment, en plein vol. Elle est capable de rester immobile pendant un long moment.

 

Cygne

cygne-oiseaux-beaux

Ce genre d’oiseaux (il existe plusieurs espèces de cygnes) se nourrit dans l’eau et sur terre. Particularité : les cygnes s’accouplent par paires monogames.

 

Bernache à cou roux

bernache-cou-roux

La bernache à cou roux se protège souvent en installant son nid près de celui d’un faucon ou d’un hibou en vue d’éviter tout désagrément avec les renards et les hermines. Là encore, l’IUCN affirme que cet oiseau n’est que très rarement présent dans le ciel français.

 

Faucon pèlerin

faucon-pelerin-oiseaux

Le faucon pèlerin se distingue par ses incroyables capacités de vol. Sa vitesse peut dépasser les 350 km/h et peut parfois réaliser des piqués de chasse verticaux d’un kilomètre.

 

Faisan de Colchide

faisan-colchide-oiseaux

Cette espèce se nourrit notamment d’insectes, de graines et de fruits. Un mâle peut avoir jusqu’à 18 femelles dans son harem, celles-ci étant attirées par son plumage.

 

Cigogne blanche

cigogne-blanche-oiseaux

Les cigognes blanches se nourrissent en groupe. Elles peuvent rester très longtemps sur une seule patte. De plus, un couple de cigognes est uni pour la vie.

 

Cardinal à poitrine rose

cardinal-poitrine-rose

Cet oiseau peut être aperçu notamment dans son aire d’hivernage, dans les parcs et jardins où il est attiré par les mangeoires. Selon l’IUCN, cet oiseau est surtout visible dans les DOM-TOM français et que très rarement en métropole.

 

Sarcelle d’hiver

sarcelle-hiver-oiseaux

Le sarcelle est un oiseau très sociable qui vit aussi bien le jour que la nuit. On observe sa concentration sur les plans d’eau notamment au cours du mois d’août.

 

Paruline jaune

paruline-jaune-oiseaux

La paruline jaune vit principalement au sommet des buissons. C’est un oiseau très actif qui communique avec ses semblables par des cris, des mouvements du corps ou même par un contact. Difficile de la voir en revanche puisque sa seule apparition en France date de 2011 et c’était en Gironde.

 

Pic mar

pic-mar-oiseaux

Comme le pic vert, le pic mar excelle dans l’art de grimper grâce à ses ongles. Ainsi il se nourrit en hauteur dans les vieux arbres.

 

Roselin cramoisi

roselin-cramoisi-oiseaux

Cet oiseau vit souvent seul, en couple ou en très petit groupe. Lorsqu’il est au sol il se distingue par sa tendance à sautiller.

 

Loriot d’Europe

loriot-europe-oiseaux

Difficile à apercevoir, cet oiseau sait parfaitement se camoufler. Le loriot est un oiseau à l’origine africain mais qui abandonne son continent lorsqu’il veut se reproduire.

 

Pic à dos blanc

pic-dos-blanc

Oiseau sédentaire, il s’agit du plus grand pic bigarré d’Europe.

 

Tangara écarlate

tangara-ecarlate-oiseaux

Le tangara écarlate se nourrit d’insectes en fouillant la cime des arbres. Il tape ses proies contre les arbres pour les tuer. Loin d’être peureux, il harcèle ses prédateurs et crie autour d’eux lorsqu’il se sent menacé. Pour l’apercevoir, il faut se rendre dans les DOM-TOM et notamment en Guadeloupe ou à Saint-Pierre et Miquelon, selon l’IUCN.

 

Serin cini

serin-cini-2

Oiseau peu farouche, il vole de manière désordonnée et lente. Il se nourrit essentiellement de graines et de bourgeons, sauf l’été, où il est insectivore.

 

Perruche à collier

perruche-collier-oiseaux

Cet oiseau s’adapte facilement à toute situation. C’est un oiseau sédentaire mais qui effectue tout de même d’importants déplacements en direction de l’Afrique notamment pendant la saison des pluies.

 

Venturon corse

venturon-corse-oiseaux

Cette espèce vit au niveau des mers à haute altitude, notamment en Corse. Elle se nourrit principalement de graines de plantes herbacées.

 

Paruline à flancs marrons

paruline-flancs-marrons

Cet oiseau est solitaire. Fait étonnant, on l’entend beaucoup en hiver, juste avant la migration. Toujours selon l’IUCN, cet oiseau n’est visible que dans les DOM-TOM français (Guadeloupe, Saint-Pierre et Miquelon) et non en métropole.

 

Rollier d’Europe

rollier-europe-oiseaux

Cet oiseau est prêt à tout pour protéger son entourage. Il chasse, sans hésitation, tous ses congénères. Il mange les plus petites proies là où il les a trouvées et ramènent celles qui sont les plus grandes. Il rejette chaque jour plusieurs pelotes noires de quelques dizaines de millimètres.

 

Tous ces magnifiques oiseaux sont bien visibles en France même si certains sont, bien sûr, plus rares que d’autres. En tout cas, cela témoigne de la diversité étonnante des oiseaux qui volent sur notre territoire. Préférez-vous les oiseaux colorés aux allures exotiques ou les oiseaux plus communs qui ne sont pas moins beaux pour autant ?