12 164 personnes connectées

Aux États-Unis, des milliers d’oies des neiges meurent dans une eau polluée par une mine

Des milliers d’oies des neiges sont mortes en se posant sur des eaux contaminées par une ancienne mine à ciel ouvert du Montana, dans la nuit du 28 novembre. En 1995, 342 oies des neiges avaient déjà été victimes de ces eaux polluées après avoir ingéré l’acide sulfurique que contenait la fosse. Cette fois-ci la compagnie minière Montana Resources estime que 10 000 oiseaux ont péri dans la catastrophe, les chiffres exacts devraient être communiqués par l’Environmental Protection agency plus tard dans la semaine.

50 oies sont encore coincées dans la fosse depuis une semaine. Heureusement, les employés de Montana Resources et d’Arco ont mis en place divers moyens pour effrayer et repousser les oiseaux de l’eau polluée. Les compagnies estiment ainsi que plus de 90 % des oiseaux ont été repoussés avant le 29 novembre. Montana Resources pourrait cependant bien avoir à payer une amende si l’Environmental Protection Agency découvre que la compagnie n’a pas respecté les règles d’effarouchement des oiseaux.

Mark Thompson, le responsable des affaires environnementales de Montana Resources, n’est pas certain du nombre d’oiseaux présents sur le site cette nuit-là. Il constate cependant que les chiffres s’élèvent au-delà de tout ce qu’ils ont connu ; généralement 2 000 à 5 000 oiseaux survolent la butte toute l’année en incluant les migrations.

Le réchauffement climatique retarde les migrations des oies des neiges
Le réchauffement climatique retarde les migrations des oies des neiges

Plusieurs facteurs seraient à l’origine cette catastrophe écologique. D’après Jack Kirkley, professeur d’ornithologie à l’Université du Montana , les changements climatiques engendrant des hivers moins froids, favorisent les migrations tardives. Les oies cherchant à fuir une tempête de neige se sont réfugiés dans les eaux polluées, seules eaux ouvertes de la butte.

Si la pollution des eaux semble directement responsable de la mort des oies des neiges, le réchauffement climatique a encore une fois joué un rôle important dans la condamnation de ces oiseaux qui auraient dû migrer bien plus tôt pour rejoindre d’autres contrées…

Ces articles vont vous plaire

Chaque seconde, la Lune parcourt 1 kilomètre autour de la Terre sur son orbite, à une vitesse de 3680 km/h.

— @DailyGeekShow