12 153 personnes connectées

Voici l’Octobot, le premier robot entièrement mou au monde

Dans le monde de la robotique, la souplesse a longtemps été un fantasme. Mais ça, c’était avant. Grâce à l’impression 3D, des scientifiques de l’université de Harvard ont élaboré le premier robot entièrement mou au monde. DGS vous présente l’Octobot. 

Dans la nature, le comble de la souplesse s’observe chez les poulpes. Ces mollusques sont des modèles parfaits pour réaliser un robot mou, chose jusqu’alors inexistante. Auparavant, les robots étaient constitués d’au moins quelques composants rigides comme le conteneur de carburant, les câbles ou autres sources d’énergie.

L'Octobot
L’Octobot

L’équipe de scientifiques à l’origine de l’Octobot explique avoir surpassé ces problèmes grâce à l’impression en 3D du corps d’un poulpe en silicone. Ceci étant allié à la confection de réservoirs à carburant embarqués et de chambres de réactions catalytiques qui stockent des encres à base d’hydrogel localisées dans les tentacules.

Ces encres contiennent des particules de platine, qui réagissent avec l’eau oxygénée pour libérer de l’oxygène et de la vapeur d’eau. Ainsi, l’Octobot est capable de gonfler et de fléchir. Une série de pistons et de vannes permettent de contrôler les mouvements des gaz afin de s’assurer que lorsqu’un tentacule se dilate, un autre se contracte, propulsant ainsi le robot en avant. À l’heure actuelle, les auteurs de l’étude n’ont pas encore trouvé un moyen de piloter le robot mais maintenant qu’ils savent le mettre en mouvement, ils peuvent établir un plan pour contrôler la direction de sa poussée.

Un poulpe
Un poulpe

De moins de 2 centimètres d’épaisseur et à peu près de la taille d’une paume humaine, l’Octobot peut fonctionner pendant 4 à 8 minutes avant de venir à bout de sa réserve en eau oxygénée. De plus grandes versions de ce robot devraient être capables de rester actives pendant de plus longues durées à chaque réapprovisionnement.

 

Dans cette vidéo (contenu en anglais), vous pouvez découvrir l’Octobot : 

Une fois perfectionnée, cette technologie pourrait avoir un grand nombre d’applications pratiques. La création de robots hautement agiles serait utile dans le cas d’urgences ou dans la surveillance militaire. Fruit du biomimétisme, l’Octobot est une preuve de plus que la nature est une source d’inspiration inégalée. Si vous voulez en savoir plus sur les avancées robotiques similaires à celle-ci, découvrez ce véritable hybride, ce robot a été conçu à partir de cellules de rat !

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux