12 140 personnes connectées

Nouvel espoir dans la lutte contre le cancer : un nanorobot à base de bactéries est capable de soigner la maladie

nouvel-espoir-dans-la-lutte-contre-le-cancer-un-nanorobot-a-base-de-bacteries-est-capable-de-soigner-la-maladie-une

La robotique ne cesse de fasciner et d’impressionner au fil de ses innovations. C’est une nouvelle fois le cas avec ces nanorobots révolutionnaires conçus à base de bactéries qui sont mis au service de votre santé. DGS vous présente ces machines composées de microbes qui permettront de guérir le cancer.

C’est une nouvelle fois du continent asiatique que nous vient cette innovation robotique qui devrait représenter une avancée scientifique et technologique parmi les plus notables des années à venir. Ainsi, si les chinois avaient réussi à introduire un nanorobot à l’intérieur d’un organisme humain au cours du mois de septembre 2013, c’est en Corée du Sud que ces robots-bactéries capables de traiter le cancer ont vu le jour, dans l’Université Nationale de Chonnam.

L’équipe de scientifique à l’origine de cette découverte scientifique a annoncé avoir réussi à éliminer des tumeurs chez des animaux grâce à l’usage de robots conçus à base de bactéries. Cependant, une petite précision s’impose : ces nano robots, aussi appelés bactéribots, sont composés de bactéries génétiquement modifiées et et de structures microscopiques remplies de solutions médicamenteuses anti-cancer.

des-robots-concus-a-base-de-bacteries-sauveront-peut-etre-bientot-votre-vie2

Ainsi, les études réalisées sur des animaux de laboratoires ont permis de démontrer que les bactéries inoffensives composant les nanorobots se sont « attaquées » aux cellules infectées, les ciblant en priorité. De plus, grâce à une immunohistochimie effectuée quelques jours après l’injection des bactéries génétiquement modifiées, les chercheurs ont pu constater que les tumeurs étaient directement ciblées par les bactéribots : une fois arrivés aux abords de la cellule tumorale, ces derniers libèrent les solutions médicamenteuses anti-cancer qui se propagent à une vitesse impressionnante, neutralisant la tumeur rapidement.

Enfin, selon Parc Jong-Oh, qui a participé à ces expériences au sein de l’équipe de l’Université de Chonnam, « Ce travail de recherche est important pour le développement d’un nouveau nanorobot biomédical et d’un vecteur pour l’administration de médicaments actifs pouvant dépasser les limites des méthodes actuelles de diagnostic et traitement des cancers. Notre objectif est de développer des micro-robots médicaux ou nanorobots, capables de diagnostiquer et traiter un grand nombre de maladies difficilement curables, en nous appuyant sur la convergence entre la médecine et la technologie » … Une innovation encourageante qui mérite d’être développée. Affaire à suivre, donc.

des-robots-concus-a-base-de-bacteries-sauveront-peut-etre-bientot-votre-vie1

des-robots-concus-a-base-de-bacteries-sauveront-peut-etre-bientot-votre-vie3

C’est une avancée scientifique vraiment encourageante pour le domaine de la santé ! Au bureau, toute l’équipe est admirative des progrès qu’offre la nanorobotique et on a hâte que ces robots microscopiques viennent à bout des cancers. Et vous, pensez-vous que l’avenir de la médecine repose sur le secteur de la robotique ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année, les Français jettent 81.000 tonnes de déchets sauvages sur le bord de l’autoroute, les plages et la montagne.