12 864 personnes connectées

Déjà testé avec succès, ce traitement révolutionnaire empêche toute infection par le VIH

Le virus de l’immunodéficience humaine, ou VIH, tue et infecte encore de très nombreuses personnes à travers le monde chaque année. Il n’existe pour l’instant aucun vaccin et aucun traitement permettant de guérir du SIDA. La lutte contre ce fléau pourrait cependant connaitre une avancée majeure avec ce traitement expérimental qui a prouvé son efficacité sur des singes en empêchant leur infection. DGS vous dit où en sont les recherches.

Des chercheurs ont réussi à créer un traitement expérimental capable de bloquer l’infection par le VIH près de 40 semaines après administration chez des singes. Les résultats, publiés dans la revue scientifique américaine Nature, sont considérés comme particulièrement prometteurs. Les chercheurs de l’Institut de recherche Scripps ayant mené les tests estiment que ce traitement pourrait être utilisé comme vaccin.

 

Virus du SIDA
Un virus de l’immunodéficience humaine, ou VIH via Shutterstock

 

La méthode consiste à implanter dans le corps du patient un virus inoffensif qui va produire une protéine spéciale mise au point par les chercheurs. Cette protéine va venir bloquer les parties du virus de l’immunodéficience qui verrouillent les cellules immunitaires des individus contaminés, prévenant ainsi l’infection, la prolifération du virus, et à terme, le développement des symptômes du SIDA.

L’expérience a été menée sur des Macaques rhésus. Ce traitement serait si efficace qu’il pourrait empêcher l’infection de ces singes même lorsqu’ils sont exposés à une dose 16 fois supérieure à celle nécessaire pour contaminer des singes n’ayant reçu aucun traitement. Ce niveau d’exposition serait d’ailleurs très largement supérieur à ce à quoi est exposé un être humain lors d’une contamination.

 

test sur le virus du SIDA
Un chercheur effectuant des tests sur le virus du SIDA via Shutterstock

 

L’étape suivante pour les chercheurs sera de voir s’il est possible d’utiliser cette méthode pour bloquer le virus chez des singes déjà infectés. Si ces nouveaux tests sont concluants, alors des tests pourront être entrepris en vue d’un traitement pour les êtres humains. Les tests cliniques sur des humains seraient divisés en trois temps : d’abord on testerait la protéine sur des personnes déjà infectées par le VIH, ensuite on testerait la protéine dans le cadre d’une inoculation contrôlée, et enfin on testerait cette protéine sur des personnes à haut risque d’infection pour un test « grandeur nature » (en complément d’autres méthodes de prévention).

 

Les chercheurs sont confiants quant à l’avenir de cette méthode, mais il reste de nombreuses inconnues. Cette méthode sera-t-elle efficace sur les êtres humains ? Combien de temps la protéine sera-t-elle efficace en tant que vaccin ? Enfin, cette protéine sera-t-elle capable de lutter efficacement contre le virus chez une personne déjà infectée ? Autant de questions auxquelles des tests cliniques sur des humains devraient bientôt répondre.

 

HIV dans du sang
Des virus du SIDA dans le sang via Shutterstock

Prometteur ! À la rédaction, on espère vraiment que ce traitement pourra être efficace chez les humains et aider à lutter contre cette terrible maladie. Il ne faut pas oublier que le combat contre le VIH ne s’arrête pas et que les chercheurs continuent de regorger d’ingéniosité pour essayer de l’endiguer, comme en mettant au point un accessoire de dépistage à brancher sur son smartphone. Pensez-vous que les chercheurs parviendront un jour à guérir une personne atteinte du SIDA ?

Ces articles vont vous plaire

— Claude

Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.