13 255 personnes connectées

Noc, la baleine béluga qui arrive à imiter la voix de l’homme

Noc est une baleine béluga (ou baleine blanche), capable d’imiter la voix des humains. Bien que morte depuis 5 ans, l’équipe en charge de ce mammifère a décidé de publier le premier enregistrement audio de son imitation.

D’accord ce n’est pas Nicolas Canteloup, mais pour une baleine il faut avouer que l’imitation est très réussie. Noc est un béluga arrivé en 1977 au National Marine Mammal Foundation de San Diego. Après avoir vécu en compagnie de trois soigneurs, ce gros cétacé blanc est parvenu à imiter la voix de l’homme sans entraînement. À l’origine, les premiers bruits que les personnes entendaient dans l’enceinte où résidait Noc n’ont pas été pris au sérieux. Puis les équipes de plongeurs de Sam Ridgway, président du NMMF, sont allés enregistrer les sons provenant du béluga pour vérifier qu’ils provenaient bien de lui. 

Une fois en poche, l’équipe a remarqué que la caractéristique acoustique des sons était très différentes de ceux typiques des baleines et n’était pas sans rappeler ceux de la parole humaine. Les appels de Noc avaient une fréquence de 200 à 300 Hz, ce qui est similaire à la gamme de la parole humaine et beaucoup plus faible que les sons habituels d’une baleine. Pour parvenir à cela, Noc s’est efforcé d’augmenter la pression dans ses voix nasales pour parvenir à des tonalités inférieures propres à l’humain.

Même si les bélugas sont connus pour être des animaux très sociaux et dotés d’une excellente écho-location, Noc fut le premier à avoir tenté d’émettre un son ressemblant à celui de la voix humaine. Impossible cependant de découvrir ce qu’il avait à dire malheureusement, car la bête est morte il y a 5 ans.  Sam Ridgway espère néanmoins que « S’il y a eu un certain nombre d’années depuis que nous avons rencontré ce mimétisme spontané, c’est notre espoir que la publication de nos observations aujourd’hui mènera à de nouvelles découvertes sur l’apprentissage des mammifères marins et de la vocalisation. Comment cette unique «esprit» interagit avec d’autres animaux, les humains et l’environnement océanique est un défi majeur de notre temps« 

Que pensez-vous de cette découverte ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux