12 155 personnes connectées

Nintendo perd la partie et ne récupérera finalement pas le nom de domaine WiiU.com

nintendo-perd-la-partie-et-ne-recuperera-finalement-pas-le-nom-de-domaine-wiiu-com-une

Après avoir fait appel à la justice pour tenter de récupérer le nom de domaine WiiU.com qui ne lui appartient pas, Nintendo n’a finalement pas réussi à obtenir gain de cause. Une énorme déception pour la marque nippone qui devra toujours se contenter de Nintendo.com.

En 2004, un parfait inconnu obtenait le nom de domaine wiiu.com pour son site Internet. Bien avant donc que la console de Nintendo ne dévoile son nom lors de l’E3 2011. Or, depuis février, la firme a fait appel à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) pour tenter d’obtenir la rétrocession du domaine.

Malheureusement pour Nintendo, l’organisation n’a pas estimé que le site violait les droits de la firme et ne faisait pas preuve de mauvaise foi. Wiiu.com renvoie néanmoins sur différents liens plus ou moins en rapport avec la marque, ce qui permet à son possesseur de réaliser quelques bénéfices grâce à des liens sponsorisés. Cependant, le site Fusible rapporte que le nom de domaine a été mis aux enchères quelques jours avant que Nintendo ne porte plainte, sans trouver repreneur. Une attitude quelque peu suspecte pour un site qui déclare ne pas vouloir se faire de l’argent sur le dos de la société…

nintendo-ne-recuperera-finalement-pas-le-nom-de-domaine-wiiu-com

nintendo-perd-la-partie-et-ne-recuperera-finalement-pas-le-nom-de-domaine-wiiu-com2

nintendo-ne-recuperera-finalement-pas-le-nom-de-domaine-wiiu-com1

Pour rappel, ce problème peut également concerner Sony et Microsoft qui ne détiennent pas respectivement Playstation4.com et XboxOne.com. Sauf que ces noms ont été déposés après l’annonce de ces deux consoles, ce qui leur donne plus de chance de les récupérer. Que pensez-vous de ces personnes qui achètent des noms de domaine des produits de marques célèbres ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le caméléon peut lancer sa langue jusqu’à 96 km/heure en un centième de seconde