13 819 personnes connectées

Retracez l’histoire de Nintendo grâce à Duck Hunt, ce jeu culte de la NES en tout point novateur

Si vous avez grandi dans les années 80 à 90, alors vous connaissez certainement la NES. La Nintendo Entertainment System est aujourd’hui un objet de collection reconnaissable entre mille grâce à sa manette rectangulaire, sa forme mémorable mais aussi et surtout, pour ses jeux géniaux. Parmi eux, l’un des plus célèbres reste Duck Hunt, un jeu d’apparence basique au système de jeu novateur pour l’époque. Si vous pensez en avoir fait le tour, détrompez-vous, Duck Hunt a encore des choses à vous révéler.

 

En 1971, soit plus de 10 ans avant sa sortie sur NES, Duck Hunt est déjà l’un des principaux sujets de conversation chez Nintendo. En effet, Hiroshi Yamauchi, alors président de la firme japonaise, s’intéresse à un projet de jeu permettant à celui qui s’y essaye de reproduire une expérience de chasse. Son but était de créer une simulation de tir et l’idée tombait à pic : l’entreprise avait déjà développé un pistolet laser auquel il manquait une utilité.

 

duck-hunt

 

Dans un premier temps, le président prend les rênes du projet et décide d’installer un centre de tir en prenant possession de salles de bowling abandonnées. En effet, ces dernières sont nombreuses : le bowling étant passé de mode, les lieux qui lui étaient dédiés sont vidés de leurs clients et laissés à l’abandon. Cette situation permet à l’entreprise de rechercher les lieux idéaux pour acceuillir ses propres clients, à moindre prix. Dans le même temps, les employés de Nintendo s’activent pour créer le meilleur jeu possible.

 

En basant leurs recherches sur les stands de tir à armes réelles, les équipes de Nintendo créent ce qu’elles appellent le Laser Clay Shooting System. Le principe est simple : le joueur se retrouve face à un mur sur lequel est projetée l’image d’un champ. En guettant la projection, le joueur surveille les oiseaux qui prennent leur envol. A ce moment-là, il ne lui reste plus qu’à tirer en espérant toucher sa cible.

 

LCSS

 

En janvier 1973, Nintendo s’apprête à présenter pour la première fois le Laser Clay Shooting System au public quand le système de jeu tombe en panne. Pour faire face au problème et éviter d’attirer la honte et la ruine sur Nintendo, un homme passe à l’action. Son nom, c’est Genyo Takeda, aujourd’hui responsable de la technologie de Nintendo.

 

Après avoir rejoint Nintendo un an plus tôt, l’homme prend en charge le problème en gérant manuellement le système de score du jeu. Il effectue son travail avec une telle rapidité et une telle qualité que personne ne se rend compte d’un quelconque bug. En fin de compte, cette journée promotionnelle est un succès et très vite, Nintendo reçoit des demandes et commandes pour ouvrir d’autres salles semblables à la première au Japon et dans le reste de l’Asie.

 

laser-club-logo

 

Malheureusement, après un court moment d’euphorie, le projet tourne au désastre : l’entreprise qui avait déjà développé les jeux suite aux commandes internationales se retrouve touchée par une crise économique, la crise du pétrole de 1973 pousse les clients à annuler la plupart des commandes. Nintendo possède alors des machines invendues et un gouffre se creuse dans les finances de la firme. Endettée, Nintendo mettra 7 ans à se remettre sur pied grâce à des investissements, des dons et quelques succès vidéoludiques sur leurs bornes d’arcade et consoles de salon.

Pour ne pas perdre l’idée du Laser Clay Shooting System, Nintendo décide alors de la rendre plus petite, plus simple à déplacer et de l’intégrer à ses consoles de salon. Cette seconde version du jeu reste aujourd’hui méconnue du grand public et pourtant, elle représentait un pas de géant pour l’entreprise : les équipes de la firme avaient créé un pistolet à batterie utilisable avec un projecteur. Le mur du joueur lui servait d’écran pour pouvoir profiter de ce jeu.

 

duck-hunt-jeu-visuel

 

Si le pistolet reste un outil à la confection simple, le projecteur lui, est un petit bijou de technologie. En effet, l’appareil est non seulement capable de créer l’image d’un canard battant des ailes mais aussi de la projeter au mur, de détecter si le laser du pistolet a touché l’animal et enfin, de projeter l’image d’un canard tombant du ciel une fois abattu. Si, aujourd’hui, cela ne semble pas être impressionnant, en 1976, le jeu est une révolution.

 

L’histoire ne s’arrête pas là : en 1985, Nintendo remet son jeu au goût du jour sur sa toute nouvelle console, la Nintendo Entertainment System. Premier jeu à utiliser le pistolet de la console, Duck Hunt rentre dans l’histoire en devenant le second jeu le plus vendu sur la NES (208 millions d’exemplaires). Aujourd’hui, les générations de joueurs qui n’ont pas connu le jeu peuvent se le procurer sur la console virtuelle de la WII U et tirer sur les canards non pas avec le célèbre pistolet mais avec la Wiimote.

 

duck-hunt-chien

 

En plus de 40 ans, Duck Hunt a marqué à de nombreuses reprises l’histoire de Nintendo. Partant d’une idée simple, il a révolutionné l’expérience du jeu et est entré parmi les grands classiques vidéoludiques. Aujourd’hui, nombreux sont les joueurs à se rappeler avec nostalgie des heures de chasse au pistolet laser ainsi qu’à en reconnaître les graphismes au premier coup d’œil et il y a fort à parier que sans ce jeu, Nintendo ne serait pas la firme qu’elle est aujourd’hui.

Castelmoron-d’Albret, en Gironde, est la plus petite commune de France avec ses 8 petites rues

— @DailyGeekShow