12 249 personnes connectées

De Tekken à Dead or Alive, quelles sont les nationalités des champions des jeux de combat les plus populaires ?

En général dans les jeux de combat, chaque personnage a sa nationalité, ce qui permet de justifier leurs styles de combat tous très différents. Et la plupart du temps, ces combattants sont amenés à se battre au cours de tournois mondiaux. Ce qui nous permet au final de savoir d’où viennent tous ces champions mondiaux et quel pays fournit les meilleurs combattants dans les jeux vidéo !

 

Grâce à une tradition qui remonte à Street Fighter II, la plupart des modes histoire dans les jeux de combat se concentrent autour d’un tournoi international mettant en scène des champions nationaux qui se battent entre eux, et c’est l’opus suivant qui vient généralement valider l’identité de l’épisode précédent. Afin de découvrir quel pays possède le plus grand nombre de champions vidéoludiques, il suffit donc de regarder qui gagne chacun de ces tournois dans les jeux de combat les plus célèbres !

 

Dans la série Street Fighter

street-fighter-combattant

Le premier opus de Street Fighter place Ryu comme champion du monde, et sa nationalité est japonaise. Dans les opus suivants l’affaire se complique : dans Street Fighter II, personne ne gagne, tandis que dans Street Fighter Alpha tous les combattants sont déclarés champions, ce qui place ces deux jeux hors catégorie pour ce qui nous intéresse. En revanche dans Street Fighter III c’est Alex, venu des Etats-Unis, qui est déclaré vainqueur. Pour ce qui est de Street Fighter IV, on ne sait pas encore, mais qui sait peut-être que le gagnant final sera certifié dans l’opus suivant…

 

Dans la série Tekken

tekken-combattant

La série Tekken laisse planer moins d’ambiguité que Street Fighter puisque chaque épisode annonce très clairement qui a été le vainqueur du tournoi du précédent opus. Dans Tekken premier du nom, c’est Kazuya Mishima, venu du Japon, qui remporte le jeu. Dans Tekken 2, il est en revanche défait par son père, Heihachi Mishima, bien sûr japonais lui aussi. C’est d’ailleurs le paternel qui remporte également Tekken 4, tandis que Tekken 3 et Tekken 5  sont remportés par Jin Kazama, qui vient lui aussi du Japon. Pour ce qui est de Tekken 6, faute d’épisode suivant, on ne sait pas encore à quoi s’en tenir.

 

Dans la série Dead or Alive

dead-or-alive-combattant

Dead or Alive est également une série de jeux de combat qui aime que les choses soient claires et nettes : Kasumi remporte le premier opus, Ryu Hayabusa le deuxième et Ayane le troisième, tous venant du Japon. La situation de Dead or Alive 4 est légèrement plus ambigüe puisque même si c’est Zack, citoyen américain, qui est déclaré vainqueur, c’est Helena Douglas, française de son état, qui a en fait remporté la compétition. Enfin Dead or Alive 5 n’attend pas l’épisode suivant pour déclarer Jann Lee, venu de Chine, champion.

 

Dans la série Virtua Fighter

virtua-fighter-combattant

Certes les scénarios des jeux Virtua Fighter ne se distinguent pas par leur richesse et leur complexité, mais chacun rend très clair qui est le champion final. Ainsi dans le premier opus, c’est le Chinois Lau Chan qui remporte le titre de champion absolu. Pour Virtua Fighter 2, c’est Akira Yuki, venu du Japon, qui décroche le titre, tandis que Kage-Maru, lui aussi venu de l’Archipel, remporte Virtua Fighter 3 et Virtua Fighter 4. Seul bémol, en l’absence d’un Virtua Fighter 6, l’identité du champion de Virtua Fighter 5 reste incertaine.

 

Dans la série The King of Fighters

king-of-fighters-combattant

Si les choses sont rarement faites simplement dans les jeux The King of Fighters, notamment parce qu’on y compte non pas un champion par jeu mais à chaque fois une équipe de trois, il est tout de même possible d’établir des palmarès (même si comme dans Dead or Alive, les gagnants officiels ne sont pas ceux qui ont effectivement remporté le combat final). Ainsi dans The King of Fighters ’94, c’est le trio de Japonais Kyo KusanagiBenimaru Nikaido et Goro Daimon qui l’emporte, et ils seront également les champions officiels de The King of Fighters ’95The King of Fighters ’96 et de The King of Fighters ’97.

 

D’après les jeux suivants, il n’y a pas de véritable champion dans The King of Fighters ’98, tandis que les choses se compliquent sensiblement dans les épisodes suivants : K’, de nationalité inconnue, Maxima, du Canada, Benimaru Nikaido, du Japon et Shingo Yabuki, lui aussi japonais, remportent The King of Fighters ’99, et K’ et Maxima remettent ça dans The King of Fighters ’00, avec Vanessa, de nationalité inconnue, et Ramon du Mexique, tandis que dans The King of Fighters ’01 c’est toujours le duo K’ et Maxima qui rafle la mise, en compagnie de Whip, de nationalité inconnue, et de Lin, venue de Chine, cette fois-ci.

 

Il n’y a pas de champion officiel pour The King of Fighters 2002 tandis que dans The King of Fighters 2003 c’est le Français Ash Crimson et les Chinois Shen Woo et Duo Lon qui gagnent. Duo Lon gagne à nouveau dans The King of Fighters XI avec Benimaru Nikaido du Japon et la Française Elisabeth Blanctorche. C’est d’ailleurs elle et le duo chinois Shen Woo et Duo Lon qui remportent The King of Fighters XIII, après un The King of Fighters XII sans champion officiel.

 

Dans la série Soul Calibur

soulcalibur-combattant

Certes, il n’y a pas de véritable tournoi dans les jeux Soul Calibur, mais cela n’empêche pas de trouver qui est le champion du jeu au regard du combat final. Dans Soul Edge, première véritable itération de la série, c’est la Grecque Sophitia qui remporte le combat, tandis que dans Soul Calibur premier du nom, c’est la Chinoise Chai Xianghua qui achève l’histoire. Pour ce qui est de Soul Calibur II et Soul Calibur III, c’est Siegfried Schtauffen qui devient le grand gagnant à chaque fois, même si le scénario est plus subtil que cela. Pour ce qui est de Soul Calibur IV, c’est purement et simplement un total inconnu qui bat le mal, tandis que Soul Calibur V, la résolution de « l’intrigue » n’a semble-t-il pas préoccupé les développeurs…

 

Autres séries

mortal-kombat-combattant

On est sûr que d’une chose pour ce qui est de la série Mortal Kombat, c’est que Liu Kang, venu de Chine, a remporté le premier opus, et les suivants brodent sur cette victoire sans s’intéresser à ce qui achève le mal à chaque fois… Une manière de faire en sorte qu’il n’y ait pas de personnage véritablement plus important qu’un autre. Dans un genre différent, la série Guilty Gear fonctionne un peu comme The King of Fighters avec ses intrigues multiples, même si ces jeux nomment toujours clairement qui est le gagnant, notamment puisque l’Américain Sol Badguy en remporte 4 opus.

 

Résultats

 

Alors en prenant chacune de ces victoires, voyons voir quel pays a le plus de victoires à son actif :

 

Japon : 27

Chine : 10

Etats-Unis : 5

France : 4

Canada : 3

Allemagne : 2

Grèce : 1

Mexique : 1

 

Un classement qui ne brille pas par son équilibre… voyons ce qui arrive si l’on compte les combattants gagnants et pas directement leurs victoires :

 

Japon : 13

Chine : 7

France : 3

Etats-Unis : 2

Canada : 1

Allemagne : 1

Grèce : 1

Mexique : 1

 

Ici aussi, ce n’est pas particulièrement équilibré, mais sachant que l’immense majorité de ces jeux sont produits au Japon, la prédominance des citoyens japonais dans le classement n’est pas très surprenante…

 

Décidément on peut dire que c’est le Japon qui tire le mieux son épingle du jeu si l’on peut dire, mais est-ce vraiment une surprise ? Juste derrière lui se trouvent la Chine et, au coude à coude selon la méthode de comptage, la France et les Etats-Unis ! De quoi être fier ! Lequel de ces champions de jeux de combat préférez-vous ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux