13 067 personnes connectées

Voici les grands projets de la NASA pour l’année 2017

2016 a été une année exaltante pour la recherche spatiale avec notamment l’envoi de nouveaux robots explorateurs sur Mars et les progrès réalisés en matière de voyage spatial avec la fusée SLS et le vaisseau Orion. En ce début d’année, la NASA dit ne pas être portée vers ce qu’elle a accompli mais plutôt vers ce qui lui reste à accomplir car l’exploration spatiale n’épuise jamais le champ des possibles. Voici le programme de la NASA pour 2017…

 

Un nouveau télescope au dessus de nos têtes

En 2017, la NASA poursuit ses travaux sur le télescope spatial James Webb, qui doit succéder au télescope Hubble en 2018, en partenariat avec l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne. James Webb sera expédié au centre spatial de Houston pour effectuer une série de tests optiques dans un environnement simulant les températures cryogéniques et le vide intersidéral. Le télescope étudiera toute l’histoire de notre univers, de la création de la matière jusqu’à l’évolution de notre système solaire, en passant par l’étude des systèmes et planètes qui comme la Terre, sont capables de recevoir la vie.

James-Webb

 

Le lancement de deux missions terrestres

Deux nouvelles missions scientifiques ont été lancées en 2016 afin de lever le voile sur les mystères qui entourent la Terre, des plus hautes sphères de son atmosphère jusqu’à son noyau. En 2017, l’ISS recevra deux instruments d’observation de la terre pour étudier l’évolution de notre planète depuis le laboratoire spatial en orbite autour d’elle. Avec le programme SAGE III, la NASA pourra surveiller la couche d’ozone qui protège la Terre.

 

La fin d’une odyssée autour de Saturne

Après 12 ans de bons et loyaux services passés à étudier Saturne, ses anneaux et ses lunes, la sonde Cassini entre dans la dernière année de son périple. Programmée pour septembre 2017, cette fin n’interviendra qu’après une dernière et audacieuse mission. Cette phase ultime, que la NASA appelle « le grand final », débutera dès avril 2017; Cassini entamera alors l’étude la plus proche de Saturne jamais réalisée.

Cassini-Saturne

 

Nouveaux transports vers l’espace

La NASA continue ses programmes  Commercial Crew  et Commercial orbital transportation services  visant à la mise en service de nouveaux transports d’hommes et de matériels. En partenariat avec les entreprises privées, Commercial Crew verra, en 2017, la mise en place de nouvelles plateformes sur l’ISS permettant l’adaptation de la station aux nouveaux vaisseaux transportant les astronautes en remplacement des vaisseaux Soyouz russes.

 

L’éveil du vaisseau spatial Orion

Le vaisseau spatial Orion a vocation à emmener les hommes aux confins de l’espace. Orion sera un véhicule d’exploration capable de transporter l’équipage dans l’espace, de subvenir à ses besoins, d’assurer le retour des profondeurs de l’espace à grande vitesse en toute sécurité et de gérer l’évacuation d’urgence. En 2017, les ordinateurs du module d’équipage d’Orion seront allumés pour la première fois afin de vérifier que le vaisseau fonctionne et peut envoyer des informations. Pendant que l’assemblage et l’équipement d’Orion se poursuivent dans le cadre de sa première mission avec la fusée SLS, la NASA travaille sur le véhicule qui emmènera les astronautes dans l’espace en 2021 pour le 1er vol d’Orion.

vaisseau-Orion

 

Avancées aéronautiques

Les travaux débutés en 2016 en matière de recherche aéronautique se poursuivront en 2017. Les objectifs de la NASA demeurent la création d’avions plus performants, moins gourmands en carburant et donc moins polluants. La NASA travaille également au retour sur le marché des avions supersoniques.

Technologie, aéronautique, exploration spatiale… La NASA ne cesse de repousser les limites de la connaissance humaine car si rien n’est impossible, tout reste à construire. Nul doute que 2017 contribuera à emmener les hommes là où personne n’est encore jamais allé.

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

La production d’un kilo de miel mobilise l’énergie de 6000 abeilles pendant 2 semaines

— @DailyGeekShow