13 808 personnes connectées

La NASA dévoile sa toute nouvelle mission pour s’approcher au plus près du Soleil

Alors que la NASA se prépare pour une mission historique vers le Soleil, elle a révélé le nouveau nom de sa sonde solaire et précisé l’importance de ce projet spatial dans les recherches menées pour mieux comprendre notre soleil. Équipée pour se rendre au plus près de notre étoile, la Parker Solar Probe devrait commencer son voyage entre le 31 juillet et le 19 août.

 

Une sonde nommée d’après Eugene Parker

Après les sondes Helios, le NASA a choisi de nommer sa nouvelle sonde spatiale Parker Solar Probe, d’après l’astrophysicien Eugene Parker. « C’est la première fois que la NASA donne le nom d’un homme à un vaisseau spatial », explique Thomas Zurbuchen, administrateur à la NASA et directeur de la mission. Normalement, les missions spatiales ne sont baptisées qu’après lancement et certification mais cette fois la NASA a souhaité rendre hommage à Eugene Parker pour sa contribution fondamentale à la science spatiale.

Dans les années 50, Parker a ouvert un tout nouveau champ de recherche en découvrant le vent solaire. En effet, le Soleil produit un flux de plasma supersonique qui balaye tout le Système solaire. Composé d’électrons, de protons et d’Hélium, le vent solaire voyage à très grande vitesse et affecte les planète qui l’entourent.

 

Destination : au plus près du Soleil !

S’il y a déjà eu des sondes solaires par le passé, la Parker Solar Probe sera indubitablement la première à voyager aussi près du Soleil. Grâce à la force gravitationnelle de Vénus, la sonde Parker orbitera à 6 millions de km du Soleil, battant le record détenu par Hélios 2 qui, après son lancement en 1976, s’était avancée 7 fois moins que ne le fera la Parker Solar Probe. Equipée d’un bouclier ultra-résistant et d’un condensé de technologies, la sonde pourra endurer les 1400 ° C qui se dégageront de notre étoile.

La sonde Parker va nous conduire dans une zone qui n’a jamais été explorée, « nous allons enfin toucher le Soleil », affirme Nicola Fox, un scientifique en charge du projet.

 

Étudier le vent solaire pour mieux comprendre le Soleil

Selon Nicolas Fox, la Parker Solar Probe pourrait permettre de comprendre pourquoi la couronne du Soleil est beaucoup plus chaude que sa surface, et bien d’autres mystères concernant notre étoile. Au plus proche du Soleil, le vent solaire voyage plus vite que le son ; les données recueillies par la sonde Parker devraient permettre d’en savoir plus sur la nature et la structure du Soleil.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux