12 765 personnes connectées

Ces 200 capteurs placés en orbite par la NASA vont détecter instantanément chaque grand incendie naissant sur Terre

Dans un effort de mieux détecter les catastrophes telles que les incendies ou les déversements de pétrole, la NASA souhaite positionner 200 capteurs thermaux sur des satellites en orbite autour de la Terre. Il s’agirait du plus grand système de surveillance des incendies depuis l’espace. SooCurious vous en dit plus sur ce projet utile et fascinant.

Chaque année en France, entre 600 et 800 personnes perdent la vie à cause des incendies domestiques. Ces feux ne sont toutefois pas les seuls à faire des ravages : feux de forêts, explosions dans des usines, explosions électriques… Parfois, ces incendies se déclarent dans des zones isolées, et ne sont pas repérés de suite, ils peuvent ainsi causé des dégâts encore plus importants. C’est pour cette raison que le Laboratoire de Jet Propulsion (JPL) de la NASA travaille actuellement sur un projet intitulé FireSat.

incendie-forêt
Un feu de forêt via Shutterstock

200 capteurs thermiques infrarouges seront positionnés sur des satellites autour de la Terre. Ils pourraient ainsi détecter tous les feux, de jour comme de nuit, atteignant de dix à quinze mètres de largeur en seulement quinze minutes. Trois minutes après avoir décelé le départ de feu, FireSat préviendra directement les autorités concernées. Les capteurs seront également capables de détecter les explosions, les déversements de pétrole, et toutes les autres catastrophes impliquant des chaleurs intenses sur notre planète.

FireSat a tout d’abord été présenté par la NASA en 2011, mais l’équipe de chercheurs qui développe le projet a dû travailler sur les systèmes de surveillance et sur les technologies qui étaient nécessaires à l’élaboration d’un tel dispositif. Pour ce faire, les scientifiques se sont notamment intéressés aux technologies originellement développées pour améliorer l’autonomie des rovers explorant Mars ou encore des objets en orbite autour de la Terre.

capteur-feu

Des systèmes de surveillance des incendies mis au point par la NASA existent déjà. Le satellite Terra est par exemple muni d’un instrument appelé MODIS (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) qui contribue à la détection des feux. D’autres programmes permettent également à l’Agence spatiale de surveiller les incendies, mais ils ne peuvent en détecter que deux par jour tout en transmettant des clichés assez larges de ces derniers. FireSat sera, quant à lui, capable d’envoyer une photographie par minute des incendies en plus de la localisation exacte (latitude et longitude) de ce qui brûle.

 

Une représentation digitale du satellite Terra : 

terra-satellite

En 2017, le JPL commencera à tester les capteurs et à les intégrer aux satellites, le système fonctionnera parfaitement en juin 2018. A la rédaction, nous sommes fascinés par ce nouveau projet de la NASA, et nous pensons qu’il pourra nous permettre d’éviter de nombreuses pertes, qu’elles soient matérielles ou humaines. Si le sujet vous intéresse, découvrez les technologies qui ont permis à la NASA de détecter de l’eau sur Mars. Pensez-vous que le développement de la technologie va nous aider à préserver notre environnement ou estimez-vous qu’il est déjà trop tard pour cela ?

Ces articles vont vous plaire

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre

— Karl Marx