12 029 personnes connectées

La NASA sollicite les internautes pour résoudre le problème du “caca dans l’espace”

UNE-caca

Certes, on trouve de nombreuses bêtises sur Internet. Mais parfois, il arrive que la cohésion des internautes sur les plateformes sociales soit d’une créativité effarante, à tel point que la NASA s’en remet à eux pour résoudre un problème insolite : le caca dans l’espace.

Nous sommes le 17 novembre 2016. Les astronautes Peggy Whitson, Oleg Novitski et Thomas Pesquet s’apprêtent à réaliser un vol de 48 heures en direction de la Station Spatiale Internationale sans même pouvoir aller aux toilettes. Un problème minime pour une institution haut-gradée comme la NASA, mais de taille pour chacun de ces astronautes, contraints de porter des couches pour faire leurs besoins. Lancé le 11 octobre sur le site Hero X, le concours « Spacepoop » sollicite les internautes et leur créativité afin de trouver une alternative plus hygiénique.

Le port de la combinaison spatiale n’est pas obligatoire en permanence pour les astronautes, mais il est indispensable pour les sorties dans l’espace. De ce fait, que ce soit pour leur départ dans l’espace ou leur retour sur Terre, ils ne quittent pas leur combinaison pendant une durée de 48 heures, pouvant se prolonger jusqu’à six jours si incidents.

Urine, matières fécales et pertes menstruelles sont tant de facteurs qui font que porter une couche plus de 24 heures suscite de graves problèmes d’hygiène, particulièrement pour les femmes. Et quand on sait que ces rejets humains doivent cohabiter au sein d’une même couche pendant parfois six jours, soit 144 heures, nous nous imaginons mal vivre cette expérience répugnante. L’idée ? Trouver un moyen de les conserver sans qu’elles entrent en contact avec l’astronaute, et sans que celui-ci n’ait à les manipuler de ses mains.

Que vous soyez étudiant, astrophysicien ou encore ouvrier, vous êtes tous invités à participer à ce concours, ouvert jusqu’au 21 décembre prochain. Quand on sait qu’une récompense de 30 000 dollars est en jeu, cela vaut bien quelques minutes de réflexion. À vos idées !

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le caméléon peut lancer sa langue jusqu’à 96 km/heure en un centième de seconde