12 858 personnes connectées

Des médecins ont prouvé qu’en écoutant du jazz, vous guérirez plus facilement d’une grosse opération

jazz-une1

Aux Etats-Unis, des anesthésistes ont démontré que l’écoute du jazz après une opération permettait au patient de réduire considérablement son rythme cardiaque dû au stress. DGS vous en dit plus sur cette nouvelle méthode de récupération post-opératoire inattendue !

Aux Etats-Unis, une étude a récemment démontré qu’écouter du jazz, suite à une opération chirurgicale, permet de réduire le rythme cardiaque ainsi que l’anxiété. Lors du congrès américain annuel d’Anesthésiologie, les chercheurs ont expliqué que pour gérer les douleurs post-opératoires, les casques antibruit étaient d’une grande utilité : « L’idée d’avoir à subir une opération chirurgicale crée un stress émotionnel et de l’angoisse pour de nombreux patients. Les anesthésistes donnent des antidouleurs à leurs patients juste après l’intervention. Mais certains de ces médicaments peuvent entraîner d’importants effets secondaires », explique le docteur Flower Austin.

chirurgie

Pour étayer leurs dires, le docteur Austin ainsi que toute son équipe, ont fait appel à 56 patientes, toutes devant subir une hystérectomie, c’est-à-dire une ablation de l’utérus. Le docteur a fait écouter à 28 personnes seulement du jazz à la suite de leur opération tandis que l’autre moitié devait porter un casque antibruit. Suite à ça, les chercheurs ont mesuré le rythme cardiaque, la tension, la douleur ainsi que le niveau de stress des patientes pendant près de 30 minutes. Les résultats récoltés ont été minutieusement comparés aux données collectées juste avant de proposer lesdits casques antibruit.

Il en ressort que le rythme cardiaque des deux groupes de patientes baisse significativement ! Cependant, celles qui écoutaient du jazz présentaient des pulsations cardiaques moins fortes que les autres après 20 minutes d’écoute tandis que celles qui portaient un casque antibruit présentaient moins de douleurs que l’autre groupe après seulement 10 minutes.

jazz

Le docteur Austin explique : « Notre objectif est de trouver comment incorporer cela à nos soins. Nous avons besoin de déterminer quel type de musique fonctionne le mieux, à quel moment l’écouter et savoir à quel moment le silence devrait prévaloir. Mais il est évident que la musique, ainsi que le silence, sont des moyens abordables, non invasifs et qu’ils peuvent accroître la satisfaction des patients. »

Cette étude est très intéressante. Nous sommes vraiment ravis d’apprendre que la musique a des effets bénéfiques sur les patients. Cela est une alternative des plus agréables ! A la rédac’, si nous avons une visite à rendre à l’hôpital, nous ne manquerons pas de rapporter nos meilleurs CD de jazz :) ! Est-ce que vous pensez que la musique a des effets bénéfiques sur votre corps et votre mental ?

Ces articles vont vous plaire

— Claude

Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.