12 423 personnes connectées

Cette technologie incroyable qui modélise l’invisible permet aux archéologues de percer les mystères des momies

Des chercheurs ont découvert des informations importantes sur des pharaons au Caire grâce aux nouvelles technologies. Ils ont utilisé un CT scan, un appareil qui leur a fourni des données essentielles pour connaître une partie de la vie de ces grands personnages. 

D’anciens pharaons reposent dans la vallée des rois, au Caire, après avoir été enterrés entre 1550 et 1070 avant J.-C. Malheureusement, des voleurs ont pillé les tombeaux et les archéologues ont alors eu du mal à identifier les habitants de ce lieu mortuaire.

Récemment, des chercheurs ont utilisé une nouvelle technologie, le CT scan, afin d’en apprendre davantage sur ces momies. La machine en question permet d’obtenir des images en coupes transversales du corps à l’aide de rayons X. Les images sont très précises et permettent de visualiser des anomalies non détectables lors d’une radiologie ou d’une échographie.

Egypte-momies

Ces chercheurs, qui s’appellent Zahi Hawass et Sahar Saleem, ont retranscrit leurs recherches dans un livre intitulé Scanning the Pharaons : CT Imaging of the New Kingdom Royal Mummies, publié le 30 décembre 2015. Voici ce qu’ils nous racontent.

Deux momies avaient été auparavant découvertes dans la tombe appelée KV21. Grâce aux nouvelles technologies, les explorateurs ont découvert que l’une d’elles était la mère de deux filles mort-nées du pharaon Toutânkhamon, retrouvées elles aussi dans son tombeau. Ils pensent que la momie en question est probablement Ânkhésenamon, la seule femme de Toutânkhamon.

 

Voici l’image d’une des deux filles de Toutânkhamon prise par CT scan :

fille, Tut

La deuxième momie se trouvait derrière Ânkhésenamon et n’avait pas de tête. Ils ont émis l’hypothèse qu’elle devait être la reine Nefertiti car celle-ci était la mère d’Ânkhésenamon. Pour le prouver, les chercheurs ont encore des recherches approfondies à faire et des preuves à découvrir.

Ces deux découvertes éclairent de manière considérable les énigmes qui font débat chez les égyptologues.

 

La photo du buste de Nefertiti au musée de Berlin nous donne une idée de ce à quoi elle ressemblait :

Nefertiti-Berlin

Concernant le pharaon Toutânkhamon, les chercheurs ont découvert de nouveaux indices sur sa vie. Celui-ci est mort prématurément et les premières images via rayons X réalisées en 1968 n’ont pas permis de comprendre son problème de santé. Lorsque Zahi Hawass et Sahar Saleem ont utilisé le CT scan, ils n’ont pas trouvé non plus de quelle maladie il a pu mourir mais ils ont pu estimer l’âge auquel il est mort, soit aux alentours de 19 ans.

Les nouveaux chercheurs ont aussi démontré qu’il n’était pas mort d’un traumatisme crânien comme les anciens archéologues le pensaient. Ils y croyaient car un morceau d’os était dans le crâne du pharaon. Mais il a été aujourd’hui démontré que le fragment d’os n’était pas présent lors de la momification car, selon les chercheurs, le fluide d’embaumement aurait également adhéré à l’os, ce qui n’est pas le cas. L’hypothèse d’un traumatisme crânien est donc exclue. Pour eux, Toutânkhamon aurait subi des complications à la suite d’une blessure au genou. Ils ont également posé l’hypothèse que sa mort précoce auraient été causée par la malaria, qui aurait ensuite affaibli tout son système immunitaire.

Toutankhâmon-Scan

Les chercheurs ont aussi déduit que Toutânkhamon avait sûrement marché avec une canne. En effet, il avait un problème de naissance au pied gauche et d’autres indices comme des dessins de lui le représentant assis le prouveraient. La cause de cette anomalie serait vraisemblablement liée au fait que ses parents étaient frères et soeurs.

 

Cette image à partir du CT scan nous montre l’anomalie de naissance de Toutânkhamon à l’orteil :

Pied-pharaon

Le CT scan a été un élément essentiel dans ces découvertes. Cet appareil a trouvé des maladies de naissance à des pharaons morts et enterrés depuis une éternité. Cependant, tout n’a pas été découvert et on ne sait pas combien de secrets les Egyptiens momifiés ont emportés dans leurs tombes. Et vous, croyez-vous qu’on puisse un jour être capable de retracer complètement la vie de ces pharaons enterrés depuis si longtemps ?

 

Ces articles vont vous plaire

Sur Twitter, 55% des utilisateurs sont des hommes.

— Twitter