13 212 personnes connectées

7 scènes de comics particulièrement marquantes qui ont violemment choqué les lecteurs

Les moments choquants et surprenants sont une des marques de fabrique de la narration des comics. Un méchant que l’on croyait mort réapparait, celui que l’on pensait être notre meilleur allié est en réalité un traitre, un héros se sacrifie au dernier moment ou se fait complètement battre par son adversaire… Tant de passages devenus cultes qui ont choqué tout le lectorat lors de leurs publications. SooGeek vous fait une sélection des plus mémorables d’entre eux.

 

Bane paralyse Batman (Batman, numéro 497)

comics-choc-bane

Dans l’une des nombreuses scènes emblématiques des aventures de Batman, Bane prend de plus en plus d’ampleur et prouve à tout le monde qu’il est l’un des pires adversaires que Batman ait eu à affronter. Après avoir révélé l’identité de Batman, il s’assure que ce dernier s’épuise à affronter des criminels toute la nuit tout en l’attendant au manoir de la famille Wayne. Alors que Batman pense revenir tranquillement dans sa Batave pour se reposer, Bane le surprend, le tabasse dans tous les sens, le soulève et lui brise la colonne vertébrale. Batman devient paraplégique et Bane le laisse sur le sol, préférant le voir agoniser que de l’achever. Gloups.

 

Magnéto arrache l’adamantium de Wolverine (X-Men, Vol. 2, numéro 25)

comics-choc-wolverine

Lorsque Wolverine se retrouve face à face avec Magnéto, on sait qu’il est dans de beaux draps. Quiconque ayant joué à Pokémon comprendra que le feu est fort contre la plante et que le magnétisme est fort contre le métal. Le squelette de Wolverine étant entièrement fait d’adamantium, cela ne laisse présager rien de bon ! Magnéto n’est pas du genre à brutalement assassiner d’autres mutants, ce qui rend la scène encore plus choquante : il extrait l’acier du corps de Wolverine, le tout giclant des pores de sa peau petit à petit, le laissant comme un mollusque sans moyen de défense. Quand on pense au fait qu’il vient de faire ça à l’un des personnages les plus populaires de Marvel, on ne peut que rester bouche bée.

 

Le Gouverneur embrasse le cadavre de sa fille (The Walking Dead, numéro 43)

comics-choc-governor

Est-ce que les mots zombie et inceste devraient exister dans la même phrase ? En tout cas, c’est ce que nous propose d’explorer The Walking Dead lorsque le Gouverneur (qui est sûrement le personnage le plus fou à lier de la série) embrasse sa fille. « Fais un bisou à papa. » Dit comme ça, ça peut paraître dérangeant, mais ça l’est encore plus dans ce cas précis étant donné que sa fille est morte depuis longtemps et qu’il retire ses dents pour pouvoir l’embrasser. Il prend quand même la peine de nous informer que le goût est horrible (surprenant), mais qu’il s’habituera au goût. On patiente une minute le temps que vous reveniez de votre instant vomi avant de poursuivre.

 

Joker tue Robin (Batman, Un deuil dans la famille, numéros 426-429)

comics-choc-robin

Choquant et tragique à la fois. Jason Todd, le deuxième Robin part à la recherche de ses parents, mais se retrouve pris au piège par le Joker qui le capture, le torture, le bat à mort avec une barre de fer et finit par le faire mourir dans une explosion. Batman devient fou de rage et jure de se venger du Joker. La surprise dans cette histoire, c’est que ce sont les lecteurs qui ont pu voter la mort du personnage ! Robin était de moins en moins populaire et DC Comics décide alors d’organiser un vote par téléphone pour décider du sort du personnage. Résultat voulu, résultat obtenu, mais la façon avec laquelle Robin se fait massacrer par le Joker est assez perturbante et plusieurs fans ont par la suite regretté leur décision.

 

Jean Grey se sacrifie (Uncanny X-Men, numéros 136-137)

comics-choc-jean

Cela ne surprendra pas grand monde de savoir que Jean Grey, dit le phénix, est morte (encore une fois). Son potentiel quasi infini et ses difficultés à contrôler son imprédictible pouvoir peuvent transformer Jean Grey en l’un des personnages les plus puissants de l’univers. Tout le monde adore Jean Grey, elle est belle, passionnée, fascinante, charismatique et très puissante. Son adieu à Scott et sa mort dans l’espace est l’un des moments les plus cultes de X-Men et fut le centre de l’attention au moment de sa publication et dans les mois qui ont suivi. Les ventes ont explosé et les fans devenaient frustrés à l’idée de ne plus revoir Jean. Cela dit, Jean Grey est morte au moins une dizaine de fois depuis… Ça aide d’être un phénix !

 

La mort de Gwen Stacy (The Amazing Spider-Man, numéros 121-122)

comics-choc-gwen

Spider-Man continue sa lutte contre le Bouffon Vert mais tout le comics prend une tournure dramatique lorsque ce dernier jette la chérie de Spider-Man, Gwen Stacy, du haut du pont de New York. Spider-Man projette ses toiles pour la rattraper au dernier moment et réussit. Sauf que la toile arrête brusquement la chute de Gwen en attrapant sa jambe et que la nuque de Gwen se brise sur le coup. C’est l’un des moments les plus choquants de l’histoire du comics, car avant Gwen, les personnages de ce genre ne mourraient jamais, et encore moins d’une manière aussi subite. Les super-héros sont justement là pour les sauver. Et là, Peter échoue. Cette mort surprenante marque la fin de l’Âge d’argent des comics (caractérisant la période où le comics double de succès grâce au grand public) et dirige cet univers vers des chemins plus sombres et matures.

 

La fin de Watchmen (Watchmen, numéros 11-12)

comics-choc-watchmen

L’audacieuse série Watchmen est considérée comme l’un des chefs-d’oeuvre de l’univers des comics, vous tenant en haleine du début à la fin. Et quelle fin ! Après la révélation qui nous explique que l’ancien Crimebuster Ozymandias est le vrai méchant de l’histoire. Son but est d’unifier la planète dans un but commun afin d’éviter une auto-destruction nucléaire. Pour ce faire, il prétend que la Terre va être sujette à une invasion extraterrestre et décide d’enfoncer le clou en détruisant New York. Rorschach et son partenaire le Hibou mènent l’enquête et alors qu’ils font enfin face au grand méchant et qu’ils lui demandent quand est-ce que son plan rentrera en action, Ozymandias répond qu’il serait stupide de sa part d’expliquer ses plans à ses adversaires (enfin un méchant avec un cerveau !) et que de toute façon… le plan est rentré en action il y a déjà 35 minutes. Son plan fonctionne et le monde s’unifie suite à la tragédie, si bien que les héros se rangent du côté du méchant… Tous, à part l’antihéros Rorschach, qui veut faire éclater la vérité au grand public. Dr. Manhattan tue le personnage le plus fascinant de la série en un claquement de doigts. C’est le meilleur exemple de super-héros devenant impuissant puisqu’ils apprennent l’existence du plan après son exécution. New York est détruite, le vrai héros de l’aventure est mort.

 

Après des décennies et des décennies d’histoires et de personnages, on pourrait penser que les comics ne puissent plus nous surprendre. Même si l’on sait que dans ce genre d’univers, rien n’est jamais vraiment permanent et que chaque personnage mort peut plus ou moins revenir d’une manière ou d’une autre, cela n’enlève rien à l’intensité de ces moments emblématiques. Quel est pour vous le moment le plus choquant des comics ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux