13 305 personnes connectées

Vous n’auriez jamais imaginé que la moisissure puisse être aussi fascinante

La moisissure fait partie de ces choses qui nous répugnent. Le simple fait de la voir nous dégoûte tous, qu’elle soit présente sur les aliments ou sur des objets personnels. Pourtant, le photographe russe, Nick Lariontsev a pris l’initiative, à l’aide du procédé time-lapse, d’immortaliser cette substance écoeurante pour l’appréhender d’une autre manière. DGS vous invite à découvrir le résultat pour le moins surprenant. 

A l’aide de son appareil photo, le photographe Nick Lariontsev a réalisé une vidéo en time-lapse dans le but d’examiner la moisissure de manière microscopique. Alors que cette substance est capable de ruiner les bâtiments, les aliments et rendre les gens malades, Lariontsev veut nous montrer qu’elle peut être perçue d’une tout autre manière. En utilisant un zoom extrême, il réalise une vidéo macroscopique de la moisissure sur laquelle on peut apercevoir les bactéries se développer. Il parvient dès lors à rendre la moisissure semblable au paysage d’une planète étrangère pour certains, comparable à un fromage savoureux pour d’autres. Mais quoi que l’on pense, le résultat n’en demeure pas moins étonnant.

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.04.22

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.04.32

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.04.44

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.04.57

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.05.09

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.05.19

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.05.34

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.05.42

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.05.56

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.06.16

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.06.26

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.06.43

Capture-d’écran-2015-02-24-à-14.07.01

Cette vidéo est incroyable. Le photographe parvient à nous donner une autre image de cette matière détestable en la regardant sous un angle différent. A la rédaction, on est surpris par l’allure que prend la moisissure lorsqu’on la regarde de plus près. Pensiez-vous qu’elle pouvait avoir cette apparence ?

Ces articles vont vous plaire

— @UNICEF_france

Dans le monde, plus de 30 000 000 de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées.