12 295 personnes connectées

Autonome et rapide à fabriquer, Olli est un minibus électrique qui s’imprime en 3D

Le groupe informatique IBM et le fabricant américain de voitures imprimées en 3D, Local Motors, ont créé Olli, un minibus électrique imprimé en 3D qui se conduit tout seul avec l’assistance du super-ordinateur nommé Watson. Ce minibus du futur est une véritable prouesse technologique !

Capable de transporter douze personnes, Olli est un adorable minibus imprimé en 3D. Il dispose d’une intelligence assurée par la plateforme d’IBM, Watson, qui lui permet d’être autonome. IBM et Watson ne sont pas directement associés à la conduite du véhicule, mais ont développé le logiciel qui permet aux usagers de communiquer avec le véhicule. Les capacités de conduite autonome reposent essentiellement sur une trentaine de capteurs et une connexion avec des serveurs informatiques.

Olli

En ce qui concerne Watson, le super-ordinateur intelligent, il est sollicité pour assurer les capacités conversationnelles d’Olli, qui peut ainsi discuter avec ses passagers durant le voyage pour recevoir leurs demandes d’arrêt. En effet Olli est programmé pour interagir avec les passagers et comprendre des phrases telles que « Olli, peux-tu m’emmener en ville ? » ou « Sommes-nous arrivés ? ». À l’avenir, ce système de transport pourra être réservé avec l’aide d’une application mobile, de la même manière que le service de location de voiture avec chauffeur.

Selon John Rogers, le fondateur et dirigeant de Local Motors, Olli peut être imprimé en dix heures et assemblé en une heure ! Cette prouesse offre un véritable avantage à cette société qui pense développer cette technologie pour l’appliquer à la plupart de ses véhicules. De nombreuses villes seraient intéressées par le projet, Local Motors envisage donc de s’étendre dans le monde avec des centaines de micro-usines pour fabriquer ces engins.

Olli-ibm

En attendant sa sortie, Olli va faire l’objet de tests sur des routes dans les environs de Washington. La première phase d’essai ne comprendra pas l’embarquement de passagers pour vérifier les capacités d’insertion du minibus dans le trafic routier. Une fois ces vérifications faites, des personnes seront transportées dans l’engin. Local Motors envisagerait de faire circuler le véhicule à Las Vegas et Miami, ainsi qu’à Berlin, Copenhague et Canberra.

À la rédac’, on est véritablement impressionnés par ce minibus ! Des engins comme Olli vont sûrement bientôt envahir nos rues et permettre de fluidifier le trafic tout en évitant la pollution. Si le sujet vous intéresse, découvrez ces villes du monde qui ont déjà adopté ce système révolutionnaire de transports en commun sans chauffeurs.

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux