12 605 personnes connectées

4 méthodes très simples pour améliorer considérablement votre faculté d’apprentissage

Mémoriser un texte par coeur est un processus qui peut se transformer rapidement en un long travail fastidieux. C’est pour résoudre ce problème qu’un groupe de scientifiques a concentré l’ensemble de ses recherches sur le moyen le plus efficace d’acquérir des connaissances. SooCurious vous invite à découvrir les capacités exceptionnelles de notre mémoire.

concept de connaissance
Le concept de connaissance via Shutterstock

Le champion Ed Cooke a créé une application dédiée à l’apprentissage, Memrise, celle-ci utilise un système de mnémonique (ensemble des procédés qui facilitent les opérations de la mémoire). Désormais associé à des scientifiques de l’université de Londres, ils recherchent ensemble le meilleur moyen d’améliorer leurs techniques. Les plus grands experts de la mémoire au monde réalisent des expériences afin de trouver le moyen le plus simple de mémoriser de nouvelles informations. Cela offre une vue fascinante sur le mode de fonctionnement de notre mémoire en action, que vous soyez un étudiant qui révise pour ses partiels, ou que vous ayez récupéré quelques touristes japonais, apprendre d’une nouvelle manière rend le processus moins douloureux.

La base de l’expérience menée était extrêmement simple : si les participants avaient une heure pour apprendre par coeur 80 mots que devaient-ils faire pour se les remémorer une semaine plus tard ? Une tâche d’autant plus difficile que ces 80 mots étaient tous d’une langue étrangère, le lituanien. Un groupe devait apprendre ces mots en utilisant une technique précise et était ensuite comparé à un autre groupe qui avait dû apprendre sans aucune technique. Malgré le fait que des scientifiques de renommée mondiale aient participé au concours, certaines approches ont échoué à apporter une quelconque amélioration au rappel de la mémoire. Et cela a pu démontrer à quel point il est difficile d’appliquer des théories scientifiques à la réalité de l’apprentissage. Il y a certains obstacles au processus, par exemple l’un des participants à l’étude s’est endormi lors de l’heure de mémorisation, malgré cela quelques équipes ont tout de même pu trouver des avantages en utilisant une association de plusieurs stratégies :

Accepter l’ignorance :

petite fille qui étudieUne petite fille qui étudie via Shutterstock

Le meilleur moyen de se souvenir est de se tester constamment. Sans aucune formation préalable les participants ont étés forcés de traduire les mots lituaniens, ou en tout cas d’en découvrir le sens, et les premières études montrent que les erreurs initiales permettent cependant d’amener à la découverte du mot, mieux que si vous l’aviez étudié. Reconnaitre sa propre ignorance serait donc un excellent moyen d’apprendre. Plus une tâche est difficile à accomplir et plus elle retient votre attention pour construire des bases solides qui vous aideront à vous en souvenir par la suite.

Surfer sur la vague de la mémoire :

homme qui travailleUn homme qui travaille via Shutterstock

On peut facilement prendre beaucoup de temps en étudiant trop, certains des participants ont donc créé des algorithmes permettant de travailler intelligemment en analysant la capacité de votre mémoire pour chacun des 80 mots, de sorte qu’ils pourraient vous rebooster à partir du moment où vous commencerez à oublier. L’application Memrise possède une version de cette technique que vous pouvez utiliser pour l’instant et les participants peuvent aussi proposer des techniques pour l’améliorer. Votre intuition est aussi une bonne alternative. Un des participants a aussi proposé l’idée d’une courte pause pendant le processus de mémorisation, durant laquelle ils ont pu regarder une video de cascade naturelle, permettant ainsi aux informations accumulées jusque-là de s’imprimer en eux. Lorsque vous étudiez il est très important de faire de courtes pauses afin que la fatigue n’altère pas vos capacités naturelles.

 

Etudier en variant les sujets

homme avec carte de memoireUn homme avec une carte mémoire via Shutterstock

Il peut sembler facile de catégoriser les mots afin de les assimiler plus facilement, d’ailleurs certains des participants ont utilisé cette technique, mais l’une des équipes a pu constater qu’étudier tous les mots simplement dans leur contexte était plus efficace. Ben Whately explique que les plus grands champions dans le domaine de la mémoire font eux aussi de cette manière, il mémorisent plusieurs cartes directement sans prendre la peine de faire des catégorisations. Si cela vous semble complexe, rappelez-vous que les recherches démontrent qu’il faut varier les sujets lorsque l’on étudie. Il est préférable de passer un peu de temps sur différents sujets plutôt que de se concentrer sur un seul sujet. Pensez-y comme le choix d’un buffet, plutôt qu’un dîner collectif.

 

Raconter des histoires

Elève_polytechnicien_en_amphi_Arago

L’un des participants a demandé à ses camarades de construire une histoire avec pour base les mots qu’ils apprenaient, une autre équipe a quant à elle construit un « palais de mémoire » – dans lequel ils associaient différents mots à des objets d’une pièce, par exemple l’un des objets pouvait être associé au mot « de lova » – lit, ainsi il suffisait qu’ils s’imaginent une personne de leur entourage sur ce lit et une fois l’apprentissage complet, il devenait très facile de se souvenir des mots étudiés. C’est grâce à cette technique que le prêtre jésuite Matteo Ricci a réussi à apprendre le chinois à un niveau avancé. Le processus assisté par ordinateur peut être simplifié en devenant plus automatique. C’est une découverte sérieuse selon CookeRéussir à établir des liens surréalistes peut aussi favoriser la mémoire et désormais une application peut aider à développer votre imagination. Même si cette compétition permet de découvrir de nouvelles techniques, il reste à savoir si ses techniques seront aussi performantes dans les conditions de la vie quotidienne, par exemple tenir une conversation, à la volée, dans un bar ou un restaurant. 

Cooke précise qu’il n’en est encore qu’à la première étape de son projet et que ces mêmes méthodes peuvent être employées bien au-delà du simple domaine de l’étude de langues étrangères, mais s’appliquer aussi aux mathématiques, aux sciences, pour des jeux et biens d’autres domaines. Ayant présélectionné cinq entrées principales, l’équipe en est maintenant au processus de téléchargement sur le site de Memrise. Cela leur permettra d’opposer les techniques dans un face à face afin d’établir la méthode la plus pertinente pour mémoriser des informations. Le responsable de la découverte de la méthode finale récoltera la somme de 10.000 $. L’avantage pour le groupe est de trouver des idées qui pourraient améliorer l’application ; voir quelles combinaisons de techniques fonctionnent le mieux dans le monde réel – tout en les testant sur beaucoup plus de bénévoles que dans un laboratoire normal.

 

Cette étude très intéressante tombe vraiment au bon moment ! Lorsque les examens approcheront, ces méthodes pourront vous éclairer un peu mieux sur les méthodes à adopter. Et vous, quelle est votre meilleure technique pour mémoriser des choses rapidement ?

Ces articles vont vous plaire

89 milliards de litres d’eau sont mis en bouteille et consommés chaque année dans le monde, soit 2822 litres chaque seconde !

— @DailyGeekShow