12 434 personnes connectées

Merci la science : Le voyage dans le temps prouvé comme impossible

Les fans de Retour Vers Le Futur vont être déçus, l’un des plus grands thèmes de science-fiction vient d’être réduit à néant par la science. Les scientifiques viennent de prouver que le voyage dans le temps est impossible !

Vous pouvez aller ranger la DeLorean du docteur Emmet Brown de Retour Vers Le Futur ! La Chine vient de conclure une étude menée par des physiciens de l’université de science et de technologie de Hong-Kong qui se sont attelés à démanteler l’un des grands rêves de l’humanité.

Cela faisait une bonne décennie que la possibilité théorique de revivre des moments passés ou d’en découvrir des futurs avait été relancée grâce à la découverte d’un phénomène optique capable de se propager – dans certaines circonstances précises – plus vite que la lumière. Ce phénomène, appelé vitesse supraluminique, a été une grande piste pour les physiciens du monde entier. Albert Einstein disait déjà à son époque que « la vitesse de la lumière régit le trafic dans l’Univers » , ce qui signifie que rien ne peut voyager plus rapidement que celle-ci.

L’équipe du professeur Du Shengwang s’est amplement concentrée sur les propriétés des photons qui sont des particules élémentaires des ondes électromagnétiques. Pour la première fois, les scientifiques chinois ont mesuré la vitesse maximale d’un photon. Le rapport de l’étude décrit le procédé pour parvenir à cette découverte : « L’équipe du professeur Du Shengwang a généré une paire de photons, et a passé l’un d’entre eux dans un groupe d’atomes de rubidium refroidis au laser » . Par ce biais, ils ont pu prouver qu’un photon ne peut voyager plus vite que la lumière quel que soit son environnement et que la vitesse supraluminique n’est en réalité qu’un effet d’optique fabriqué par une multitude d’effets de nature quantique.

Le rêve du voyage dans le temps s’éteint donc aujourd’hui en Chine, une grande page de l’imagination de l’humanité se tourne. Les Chinois sont bien d’accord avec Albert Einstein qui expliquait : « Un effet ne peut précéder sa cause » .