13 619 personnes connectées

Dans la mer, des animaux se chargent de la pollinisation comme les abeilles

Il n’y a pas qu’à la surface de la terre que l’on trouve des pollinisateurs. Dans le fond des océans, il existe de petites créatures qui font un travail identique à celui des abeilles en pollinisant des algues. Une découverte qui change totalement la vision des scientifiques qui pensaient jusqu’alors que seuls les courants marins remplissaient cette fonction.

Sur Terre, les abeilles sont connues en plus de leur miel pour leur rôle de pollinisateur. En butinant, les insectes captent les grains de pollen des anthères mâles d’une plante pour les amener vers les gamètes des plantes femelles. De cette manière, les abeilles contribuent à la fécondation et à la reproduction des plantes. Dans l’eau, le même phénomène existe, cependant les scientifiques ont découvert récemment qu’il y avait également des animaux pollinisateurs.

En observant l’herbier marin tropical Thalassia testudinum (plus communément appelé herbe à tortue), Brigitta van Tussenbroek de l’université nationale autonome du Mexique a noté la présence de petits vers marins et de microscopiques crustacés. Ceux-ci, nombreux autour des herbes à tortue, se nourrissent du glucide et du pollen des fleurs mâles. En se déplaçant, ils emmènent le pollen de fleur en fleur, jouant alors les abeilles des fonds marins et permettant la fécondation de l’herbier. Un comportement d’autant plus étonnant qu’il a surpris les chercheurs.

Jusqu’à cette découverte, les chercheurs pensaient que la pollinisation était provoquée par les courants marins. Afin de vérifier que ce sont bien les animaux qui s’en occupent, ils ont effectué des tests en laboratoire en mettant des invertébrés dans un aquarium contenant de l’herbe à tortue. Il s’est avéré que des grains de pollen sont rapidement apparus sur les fleurs femelles, preuve que les animaux sont bien des pollinisateurs. Cependant, l’eau remplit aussi cette fonction : les animaux permettent donc de faciliter la fécondation des plantes en milieu aquatique.

pollinisation-herbe-tortue

Si la fréquence de pollinisation terrestre est connue, la pollinisation sous-marine est pour l’heure un mystère. L’étude ne s’étant concentrée que sur une seule espèce, il est impossible pour les scientifiques de se faire une idée, d’autant qu’il existe 60 herbiers marins à travers le monde. Est-ce que la pollinisation des graminées de l’herbe à tortues est un cas particulier ou est-ce que les animaux marins pollinisateurs sont plus répandus que ce qu’on pense sont autant de questions qui se posent maintenant aux scientifiques. La pollinisation sous-marine n’a décidément pas fini de captiver les biologistes.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux