12 030 personnes connectées

Mémorables et novateurs, ces premiers niveaux de jeux vidéo sont toujours un plaisir à jouer

Le premier niveau d’un jeu vidéo doit susciter assez d’intérêt et d’excitation chez le joueur pour qu’il ait l’envie de poursuivre l’aventure. C’est là toute l’importance de cette entrée en matière. Les développeurs mettent parfois dans le mille et les sensations éprouvées à la première minute de jeu restent dans nos mémoires pour toujours. On revient avec vous sur quelques-uns des meilleurs premiers niveaux !

 

Resident Evil 4

premiers-lvl-re4

Resident Evil 4 est l’un des jeux fondateurs du jeu vidéo moderne, apportant au média autant d’idées novatrices que de leçons sur le rythme et le gameplay. Sans doute le meilleur jeu de la série, le début de Resident Evil 4 est surréaliste… Léon s’enfonce dans un village perdu quelque part en Europe à la recherche de la fille du président. Après quelques pas, le joueur se rend compte que les villageois ne sont pas commodes, et lorsque ces derniers se rendent compte de votre présence, vous êtes soudain poursuivi par une horde de fous équipés de couteaux, fourches, pioches et même une tronçonneuse ! En plein stress, vous êtes sauvé par la cloche d’une église qui attire les villageois. Le joueur souffle un grand coup et le premier niveau se conclut.

 

Super Mario Bros.

Malgré les dizaines de jeux Mario et l’évolution du gameplay au cours des décennies, il y aura quelque chose de magique à revenir au premier niveau de Super Mario Bros. Rien de plus qu’un niveau 2D avec quelques rares ennemis, quelques objets, des tuyaux verts et des blocs bruns. Et avec ça démarre la plus grande franchise du jeu vidéo. La finesse du gameplay pourtant simple, les bruitages mémorables et les quelques secrets suffisent pour faire de ce niveau l’introduction parfaite aux jeux de plateforme. Un niveau qui était, est et restera populaire chez toutes les générations.

 

Bayonetta 2

premiers-lvl-bayo

La folie vidéoludique au féminin. Après une séance de shopping excentrique et une séance de surf sur un avion de chasse au milieu des gratte-ciels, on pourrait se dire qu’on a tout vu ? Et pourtant, Bayonetta joue sur la surenchère avec brio avec ses multiples armes, une chimère angélique et une chanson pop dans le fond. Pas une seule seconde ne se passe sans que vous puissiez vous demander où vous êtes ou à quoi est-ce que vous êtes en train de jouer. Le dynamisme est loin d’en pâtir et l’action ne s’arrête jamais. On voit des voitures et des monstres circuler sur les parois d’immeubles alors que Bayonetta doit éliminer ses ennemis. Ici, pas besoin de subtilité. Bayonetta assume son excentricité et c’est exactement pour ça que ça fonctionne.

 

Half-Life

Le révolutionnaire Half-Life n’est pas devenu le jeu le plus populaire du PC sans avoir un premier niveau impressionnant. Alors que le héros prend le train pour rejoindre son laboratoire de recherche, le joueur s’imprègne doucement de l’atmosphère du jeu jusqu’à être complètement engagé dans la narration. Très souvent, les premiers niveaux cherchent à en mettre plein la vue, et même si la scène était à l’époque une merveille visuelle, c’est surtout la subtilité de son écriture qui ponctue ce passage de mystères et d’énigmes. Toutes les quinze secondes, on ne peut s’empêcher de se poser des questions sur ce que l’on a devant les yeux.

 

Mega Man X

Mega Man X ne perd pas de temps et vous plonge directement dans l’action. Avec votre robot, vous apprenez à détruire tout ce qui vous barre le chemin jusqu’à ce que vous rencontriez une terrible guêpe robotique qui semble être le boss du niveau. Vos efforts enfin récompensés par une victoire, vous découvrez en fait que le boss vous attend plus loin et que ceci n’était que le début. À la fin, on voit apparaitre Zero, encore plus classe que notre héros et nous donne envie d’en savoir plus sur cet univers futuriste. Que dire du level design novateur, de ce design magnifique et de cette musique maintenant culte ? Absolument tous les composants du niveau font qu’il est mémorable et à chaque mention de Mega Man, c’est bien souvent ce passage qui vient en tête.

 

Silent Hill 3

premiers-lvl-sh3

Un parc d’attractions est l’un de ces endroits qui peuvent vite basculer du joyeux au terrifiant. Et Silent Hill n’y va pas par quatre chemins. Le parc est plongé dans l’obscurité et vous voyez après seulement quelques pas des poupées de lapins géants ensanglantés. On dépasse le stade du macabre pour passer dans l’horreur la plus totale. Silent Hill 3 est l’un des premiers jeux à avoir inclus un fond sonore aussi angoissant, et même lorsque vous pouvez passer outre, les ténèbres qui vous entourent cachent des monstres prêts à vous dévorer. Alors que vous tentez de fuir sur les rails d’un grand huit, un wagon arrive dans le sens inverse et vous percute. L’héroïne se réveille de son cauchemar et l’aventure commence vraiment. Très perturbant, le début de Silent Hill 3 est l’un des premiers niveaux les plus marquants du jeu vidéo.

 

Metal Gear Solid

Le jeu que l’on ne présente plus débute avec un briefing de votre mission, qui consiste d’abord à infiltrer l’île de Shadow Moses et libérer des otages. Il faudra également découvrir si les terroristes vont utiliser une arme nucléaire, et si c’est le cas, les arrêter. Vous n’aurez aucune aide, et presque aucune arme. Déjà, le joueur ressent une pression dont il n’a pas l’habitude dans les jeux vidéo où généralement, les armes ne sont pas ce qui lui manque et l’infiltration n’est pas du tout la clé pour progresser. La première zone du jeu permet au joueur de faire son propre entrainement alors qu’il navigue autour des conteneurs et neutralise les terroristes. Les nerfs à vif et la respiration bloquée, vous commencez la première grande aventure d’infiltration du jeu vidéo.

 

Tout aussi critique que les derniers moments de l’aventure, le début du jeu doit impérativement être peaufiné jusqu’à atteindre l’excellence pour garder l’intérêt du joueur. Beaucoup de jeux proposent de bons premiers niveaux, mais ceux ci-dessus ont la particularité d’offrir des idées novatrices en plus d’être marquants. Quel premier niveau vous donne toujours envie de rejouer au jeu ?

Ces articles vont vous plaire

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent

— Montesquieu