12 937 personnes connectées

Quel est l’impact de la cigarette sur l’environnement ?

Quel est l’impact de la cigarette sur l’environnement ?

En augmentant les frais de soins de santé ainsi que les dégâts sur l’environnement, le tabac est une source d’appauvrissement pour ses consommateurs mais également un facteur de charge supplémentaire pour notre pays ! Dans le monde, 4 300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans les rues chaque année, soit 137 000 mégots par seconde ! Quels sont les dégâts causés par le tabac sur l’environnement ? Le DGS mène l’enquête !

Les filtres des cigarettes ne sont apparus que vers les années 1950. À cette époque, l’industrie du tabac vantait les mérites du filtre : en baissant le taux de goudron ainsi que celui de nicotine dans les cigarettes, le filtre était perçu comme la solution miracle pour éradiquer l’aspect nocif pour la santé de ce produit tendance. Évidemment cette théorie était totalement fausse.

Une-cigarette-environnement
L’impact de la cigarette sur l’environnement via Shutterstock

SELON LES CONDITIONS CLIMATIQUES, LES MÉGOTS METTENT ENTRE SIX MOIS ET PLUSIEURS DIZAINES D’ANNÉES À SE DÉGRADER

En effet, bien que d’apparence anodine, les mégots posent un sérieux problème environnemental. En 1998, 954 millions de kg de mégots ont été retrouvés dans l’environnement. Le temps mis par un mégot pour se décomposer dans la nature est variable, il peut mettre entre six mois et une dizaine d’années selon les conditions climatiques mais également s’il s’agit d’un mégot avec ou sans filtre. Il faut savoir que les substances nocives sont présentes dans les filtres des mégots de cigarettes une fois consommées mais également dans les mégots sans filtre.

megot-cigarette

Contrairement aux idées reçues de nombreux fumeurs, tous leurs mégots de cigarettes ne sont pas biodégradables ! La plupart sont photodégradables, ce qui est totalement différent. Cela signifie que la matière première ne disparaît pas totalement, elle se dégrade simplement par l’effet des rayons lumineux. Il ne faut donc pas jeter n’importe où ses mégots, ce comportement irresponsable est à bannir pour toujours car il est très mauvais pour notre planète. Rien qu’aux Etats-Unis, les mégots représentent entre 28 % et 33 % du total des déchets ramassés.

pollution-cigarette

La fumée de cigarette constitue un mélange de gaz et de particules contenant plus de 4 000 substances chimiques dont la nicotine, l’éthylphénol, des résidus de pesticides, des métaux lourds, des gaz toxiques tels que l’ammoniac et l’acide cyanhydrique. Parmi cette liste trop longue à énumérer, près de 250 sont très nocifs pour la santé et plus de 50 sont cancérigènes. Il n’est donc pas difficile d’imaginer la pollution provoquée par un simple mégot.

Megots-pollution

Aujourd’hui, on estime que huit millions de mégots sont jetés chaque minute dans le monde, dont la plupart se retrouvent dans les rues mais également dans les canalisations. Leur parcours dans les égouts les mène droit dans les océans, ils y terminent leur vie en polluant les eaux. Les mégots représentent ainsi 40 % des déchets présents dans la mer Méditerranée. En envahissant les villes, les mégots font également de nombreuses victimes, dont les jeunes enfants et les animaux qui peuvent les ingérer. Les substances présentes à l’intérieur d’un mégot sont très nocives et toxiques pour eux.

200 000 HECTARES DE FORÊTS ET DE TERRAINS BOISÉS SONT DÉTRUITS CHAQUE ANNÉE POUR LA CULTURE DU TABAC

La culture du tabac est le facteur d’une crise écologique dans de nombreux pays. « Dans beaucoup de pays en développement, le bois sert de combustible pour sécher les feuilles de tabac et construire des séchoirs à l’air naturel. On estime que 200 000 hectares de forêts et de terrains boisés sont coupés chaque année à cause de la culture du tabac », rapporte l’Organisation mondiale de la santé sur son site internet.

deforestation-megot

C’est le cas notamment de l’Afrique qui utilise 1 400 kilomètres carrés de terrains boisés pour servir de combustible dans le processus du séchage du tabac, « ce qui correspond à 12 % de la déforestation annuelle totale dans la région, sans compter les autres utilisations du bois liées au tabac, comme pour construire des séchoirs à l’air naturel » explique l’OMS.

cigarette-fumer

Les chiffres évoqués par l’Organisation mondiale de la santé sont affolants, « en 1995, l’industrie mondiale du tabac a généré environ 2,3 millions de tonnes de déchets industriels et 209 000 tonnes de déchets chimiques ». « Selon une estimation, 954 000 tonnes de filtres ont été fabriquées en 1998, dont la plus grande partie a été jetée sur la voie publique, dans les cours d’eau et les espaces verts. »

Fait encore plus inquiétant, « ce chiffre ne comprend par les emballages de cigarettes, les briquets, les allumettes et autres produits dérivés du tabagisme », explique l’OMS. De plus, les programmes de reboisement parrainés par l’industrie du tabac ne sont pas du tout suffisants pour réparer les dégâts provoqués. Pour renverser les dommages, il faudrait organiser davantage d’actions beaucoup plus concluantes.

Quelles sont les solutions à mettre en place pour réduire l’impact environnemental des mégots ? Peut-être serait-il judicieux de sensibiliser les consommateurs sur la pollution que peut provoquer un mégot jeté par terre. Il faudrait également installer davantage de cendriers dans les rues pour encourager les fumeurs à ne plus balancer leurs cigarettes partout. Si ce sujet vous intéresse, voici une étude qui va vous donner une raison de plus d’arrêter de fumer : la cigarette éradique les chromosomes Y de votre corps.

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.

— Albert Camus