13 070 personnes connectées

Enfin ! Ce matériau va permettre aux écrans de smartphone de réparer leurs propres fissures

Nous le savons, la résistance des smartphones n’est pas à toute épreuve ; combien d’entre nous ont vu leurs écrans se fissurer ou voler en éclats après une mauvaise chute ? Ce problème pourrait rapidement disparaître de la liste de nos tracas quotidiens ! En effet, des scientifiques de l’université de Californie sont parvenus à créer un matériau pour écran de smartphone, capable de réparer seul ses propres fissures !

Des facultés régénératrices hors du commun

C’est à Riverside, au sein de l’Université de Californie, que des scientifiques ont conçu un matériau qui pourrait incarner l’avenir du smartphone, outil de communication et d’information indispensable au monde moderne.

Fabriqué à partir de polymère élastique et de sel ionique, le matériau peut s’étirer jusqu’à 50 fois sa taille d’origine. Cette faculté extensible lui permet de s’auto-régénérer, faisant disparaître ses propres entailles. Le chimiste Chao Wang, à la tête de l’équipe de recherche, a expliqué à Business Insider que le matériau, une fois coupé en deux, s’était recomposé sous 24 heures !

L’aptitude auto-réparatrice du matériau résulte d’une force intermoléculaire particulière appelée interaction ion-dipôle. Cette force se caractérise par une liaison entre des ions (espèce chimique électriquement chargée) et des molécules polaires (charges réparties de façon asymétrique). Les ions et les molécules s’attirent mutuellement pour régénérer le matériau si celui-ci vient à se briser.

Credit : johnymip, Flickr

 

Un matériau conducteur adapté aux smartphones

Cependant, la plupart des écrans de smartphone disposent d’un réseau d’électrodes qui rend leur surface sensible au toucher. En effet, c’est parce qu’ils conduisent l’électricité du doigt qu’ils sont tactiles.

Si certains téléphones comme le G Flex d’LG sont fabriqués dans des matériaux similaires, jamais les scientifiques n’étaient parvenus à en concevoir un qui soit aussi doté de facultés conductrices pour s’adapter aux écrans de smartphone.

 

Bientôt un monde sans écrans brisés ?

D’après Wang, le nouveau matériau extensible sera utilisé pour construire les écrans des smartphones mais aussi les batteries d’ici 2020.

« ON PEUT AVOIR L’IMPRESSION QUE LES MATÉRIAUX AUTO-RÉPARATEURS SONT ENCORE LOIN DE POUVOIR FAIRE L’OBJET D’UNE APPLICATION CONCRÈTE, MAIS JE CROIS QU’ILS SERONT BIENTÔT UTILISABLES POUR LES PORTABLES. D’ICI TROIS ANS, PLUS DE MATÉRIAUX AUTO-RÉPARATEURS ARRIVERONT SUR LE MARCHÉ ET CHANGERONT NOTRE QUOTIDIEN »

Qui sait, peut-être qu’un jour nos smartphones seront indestructibles.

Credit : Philip Wilson, Flickr

Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.

— André Gide