12 065 personnes connectées

Découvrez le cultissime Macross Plus, ce film qui fait magistralement honneur à l’animation japonaise

Macross Plus est une série d’OAV, c’est-à-dire de films d’animation japonaise qui sortent directement en DVD ou Blu-ray sans passer par la case cinéma. Macross est une franchise plus que culte au Japon. Depuis 1982, la série créée par Shoji Kawamori est une oeuvre incontournable ayant donné naissance à deux franchises distinctes. Les quatre OAV qui composent Macross Plus sont souvent considérés comme le sommet de cet univers.

 

Dix ans après la sortie initiale de la série, Macross II arrive en 1992 et finit par devenir un titre appartenant à une chronologie différente de la série originelle. À la manière des comics où le même personnage peut avoir différentes séries et histoires et/ou reboots. Shoji Kawamori veut revenir à la série de base et en produire une suite digne de ce nom. Afin d’avoir des batailles réalistes, Kawamori et son équipe voyagent à la base aérienne d’Edwards en Californie où ils étudient notamment l’Advanced Tactical Fighter Program, visant à concevoir les avions de chasse de la future génération. S’inspirant fortement du fonctionnement du Northrop YF-23 américain (un avion de chasse furtif dont la production fut abandonnée au profit du compétiteur de Lockhead), l’équipe développe pour la série les cultes YF-19 et YF-21.

 

cm-macross-yf

 

Plus de 30 ans après la guerre entre la Terre et les extraterrestres Zentradi dont la forteresse Macross est sortie victorieuse, les hommes et une portion des extraterrestres se réconcilient pour établir une paix durable dans la galaxie. L’humanité colonise de plus en plus de planètes et de régions de l’espace tout en se préparant à l’inévitable retour des rebelles Zentradi. L’une de ces planètes colonisées se nomme Eden, réputée comme l’endroit le plus agréable en dehors de la Terre et l’endroit idéal pour démarrer une nouvelle vie et tenter de réaliser ses rêves. Sur cette planète se trouve la base militaire de New Edwards (tiens, tiens) où est transféré notre protagoniste, Isamu Dayson, au début de l’histoire.

 

cm-macross-characters

 

Sa mission en tant que pilote de test est de s’essayer au nouvel avion de chasse YF-19, ayant la particularité de pouvoir se transformer en mecha. Encore plus fou, le prototype du YF-21, lui, peut se piloter uniquement grâce aux ondes cérébrales et serait destiné à être intégré aux Forces alliées si les tests étaient réussis. Mais ce n’est pas Isamu qui se chargera des tests. Le sélectionné n’est autre que son ancien meilleur ami et rival de toujours, un Zentradi nommé Guld Goa Boman. Alors que les deux pilotes se retrouvent, chacun tente de surpasser l’autre afin de démontrer la supériorité de son vaisseau. Les deux hommes sont reliés à travers leur relation avec Myung Fan Lane, la productrice de la célèbre chanteuse Sharon Apple. Cette dernière est en fait une intelligence artificielle en hologramme qui se produit dans toute la galaxie.

 

cm-macross-cockpit

 

Malheureusement, l’intelligence artificielle de Sharon développe une conscience malveillante qui va s’emparer de la forteresse Macross alors que la chanteuse donne un concert à son bord. Pour accompagner Sharon Apple dans ses chansons, c’est la compositrice Yoko Kanno qui se charge de la bande-son. Toujours aussi talentueuse, Kanno a à sa disposition l’orchestre philharmonique d’Israël et celui de Prague pour enregistrer les compositions fabuleuses des OAV. Toutes les chansons de Sharon Apple sont devenues cultes chez les Japonais et les fans d’animation partout dans le monde, conciliant l’histoire du personnage de fiction avec la réalité. Les OST dans leur ensemble sont encore considérés comme l’un des meilleurs travaux de Yoko Kanno dont la carrière est pourtant plus qu’impressionnante, ayant signé les musiques d’Escaflowne et de Cowboy Bebop.

 

cm-macross-sharon

 

La qualité visuelle des quatre OAV est indéniable et n’a pas pris une ride depuis sa sortie en 1994. Les scènes de combats aériens ont rarement été égalées dans le monde de l’animation, notamment grâce à l’allure captivante des YF et un mélange entre dessins par celluloïds traditionnels et une CGI innovante pour l’époque. Pour ce qui est des protagonistes, le développement des trois personnages principaux et le traitement mature des films nous font oublier la simplicité du concept du triangle amoureux. Et que dire de Sharon Apple, qui nous enchante par sa voix et effraye par sa double personnalité à la fois hypnotique et destructrice. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

 

L’animation et la musique sont tout simplement parfaites et se complètent à merveille. Macross Plus est une perle venue du Japon qu’il ne faut louper sous aucun prétexte. Rassurez-vous, vous n’avez aucunement besoin d’avoir vu le reste de cette franchise gigantesque pour apprécier les OAV. Ce qui est certain, c’est qu’une fois visionné, on est marqué à jamais. Êtes-vous déjà fan de l’univers de Macross ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux