13 350 personnes connectées

L’usine qui fabrique de la peau artificielle a commencé sa production

Pendant longtemps les humains ont rêvé de produire de la peau humaine en quantité industrielle pour répondre au besoin du secteur médical. Pure utopie ? Le rêve est pourtant devenu réalité aujourd’hui.

Depuis que les scientifiques américains ont greffé une oreille à une souris il y a quelques années, Heike Walles rêvait de cultiver de la chair humaine et de transformer le monde de la médecine. Après avoir donné naissance à l’ingénierie tissulaire, ce biochimiste de renom a finalement atteint son but en démocratisant la fabrication de peau artificielle par des méthodes industrielles.

Le fruit de ces recherches permettrait à terme de ne plus jamais être en pénurie de donneurs d’organes et de produire jusqu’à l’ensemble des membres du corps humain. Il a notamment impressionné le monde scientifique en créant un coeur artificiel de la taille d’une cerise qui a continué de battre pendant 40 jours dans un incubateur. Une des expériences les plus spectaculaires a été réalisée à partir de ses études et a permis la reconstruction d’une mâchoire inférieure sur un patient qui avait été rongé par une tumeur.

Le Fraunhofer Institute for Interfacial Engineering and Biotechnologie (IGB) situé dans le sud-ouest de l’Allemagne est désormais capable de produire 5000 disques de peau humaine translucide chaque mois. L’usine pourra bientôt produire d’autres types de tissus, comme des peaux colorées ou encore la matrice d’un système vasculaire (photo ci-dessus).

Même si la recherche humaine impressionne, fascine et parfois inquiète, il est important de réaliser à quel point ces recherches sont importantes pour l’humanité, la sauvegarde et la guérison des malades.

Votre avis nous intéresse : Avez-vous confiance au progrès scientifique de cette nouvelle industrie ?

Ces articles vont vous plaire

Les plus grandes aventures sont intérieures.

— Hergé