13 122 personnes connectées

Luca Parmitano, l’astronaute qui a failli se noyer dans sa combinaison

Mourir d’une noyade ou encore se faire emporter au fin fond de l’espace font partie des pires hantises de l’être humain. Et si ces deux situations se croisaient dans la réalité ? C’est en tout cas, l’histoire de cet astronaute italien qui a bien failli se noyer dans sa combinaison spatiale.

Le 16 juillet 2013, Luca Parmitano, astronaute italien de la Station Spatiale Internationale, a vécu une expérience terrifiante. Alors qu’il effectuait une promenade dans l’espace, « la sensation inattendue d’avoir de l’eau sur la nuque » le surprend. « Je sens tout à coup que la température du liquide est trop froide pour être de la sueur et j’ai la sensation distincte qu’elle s’accroît en volume », raconte l’astronaute, âgé de 36 ans. Il parvient ensuite à informer l’astronaute américain Chris Cassidy et la base de Houston. Celle-ci lui donne l’ordre de mettre un terme à la sortie.

ISS
Station Spatiale Internationale (ISS)

« La sensation que l’eau augmente devient une certitude ». Alors que Luca Parmitano repart vers l’ISS, l’eau recouvre ses écouteurs, il se demande s’il ne perdra pas le contact radio avec ses collègues. « L’eau recouvre presque toute la partie frontale du viseur à laquelle elle adhère, réduisant d’autant ma vision ». Quand « la partie supérieure du casque est désormais pleine d’eau », il affirme ne pouvoir voir qu’à quelques centimètres.

En tâtonnant les poignées du SAS de dépressurisation, l’astronaute songe même à effectuer une dépressurisation contrôlée, en ouvrant la valve de sécurité près de son oreille gauche, au cas où le niveau de l’eau devait arriver à la bouche, même si créer une brèche dans la combinaison spatiale n’est qu’une pratique de dernier recours.

Sain et sauf, après quelques minutes qui ont semblé durer une éternité, Luca Parmitano nous dresse une belle leçon de science. « L’espace est une frontière, dure et inhospitalière, où nous ne sommes encore que des explorateurs et pas des colons. L’excellence de nos ingénieurs et la technologie à disposition rendent les choses plus simples alors qu’elles ne le sont pas, ce que parfois nous oublions ». Les experts de la NASA ignorent toujours pourquoi l’Italien a failli se noyer, ils penchent toutefois vers l’hypothèse d’une fuite dans le système de refroidissement de la combinaison de Luca Parmitano.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux