12 791 personnes connectées

Stars des vidéos mignonnes, les loris subissent des souffrances atroces pour vous divertir

Avec leurs grands yeux écarquillés et leurs allures de peluches, les loris sont devenus de véritables stars grâce à des vidéos virales. Une célébrité involontaire qui nuit aujourd’hui à l’espèce. A cause de ces vidéos, les loris sont retirés à leur habitat naturel et subissent d’affreux traitements simplement pour divertir les hommes.

Derrière les vidéos mignonnes, qu’arrive-t-il aux loris ?

Tout le monde a déjà eu l’occasion de voir une vidéo mettant en scène un loris paresseux. Mais ces petits primates vivant en Indonésie sont des stars qui paient très cher leur notoriété virtuelle. Attendries par leur apparence, de nombreuses personnes souhaitent en avoir un comme animal de compagnie. Et certains braconniers sans scrupules n’hésitent pas à arracher ces animaux à leur milieu naturel pour se faire de l’argent.

Vendus environ 2 500 euros au marché noir, les loris paresseux sont au cœur d’un trafic illégal grandissant. Ce trafic a été montré du doigt par l’association de défense des animaux International Animal Rescue et celle-ci nous rappelle qu’une fois capturés, la vie des loris paresseux est loin d’être aussi belle que dans les vidéos où ils sont mis en avant.

Quels traitements subissent les animaux et pourquoi ?

Il faut savoir que le loris paresseux est un animal venimeux. Malgré son allure de peluche aux grands yeux, le loris se défend en léchant une glande placée au niveau du coude. Cette substance une fois léchée se mêle à la salive et rend la morsure venimeuse et potentiellement mortelle pour l’Homme.

Quand un loris est capturé, les braconniers leur arrachent ou leur coupent les dents afin qu’ils ne puissent plus mordre. Une opération très douloureuse pour les animaux car effectué sans anesthésie. Mais leur calvaire ne s’arrête pas là.

Des animaux de compagnie prisés mais maltraités

Si les loris paresseux ne doivent plus pouvoir mordre, c’est car ils sont vendus comme animaux de compagnie. Toutefois, cette condition est néfaste pour ces petits primates car les propriétaires ne respectent pas leurs besoins. Ils sont souvent gardés éveillés ou dans des pièces lumineuses alors que ce sont des animaux nocturnes, ils restent en cage alors qu’ils bougent beaucoup dans la nature et leur régime alimentaire est rarement suivi à la lettre.

De fait, les loris sont davantage sujets aux infections et aux maladies, aggravant la situation de l’espèce qui est en voie d’extinction. International Animal Rescue rappelle d’ailleurs que « posséder un loris encourage le trafic et pousse de fait ces animaux extraordinaires un peu plus vers l’extinction ». L’association invite donc les internautes à ne plus partager les vidéos de loris et elle continue à se battre pour que cet animal puisse rester là où est sa place : dans la nature.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux